NOUVELLES
14/02/2014 08:13 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

NFL: Michael Sam devra surmonter des épreuves s'il est sélectionné

Michael Sam devra surmonter plusieurs épreuves auxquelles ne font pas habituellement face les recrues qui font le saut entre le football collégial et la NFL.

Le joueur défensif de l'année dans l'Association Sud-Est découvrira bien vite si le sport le plus populaire aux États-Unis, reconnu comme étant machiste, est prêt à accueillir un premier joueur ouvertement homosexuel.

Il devra premièrement trouver une équipe prête à faire face au cirque médiatique qui entourera sa sélection. Ensuite, il devra tenter de se faire accepter par ses coéquipiers comme il l'a fait à l'Université du Missouri, où son orientation sexuelle n'a pas posé problème au cours de la dernière saison. Cette fois-ci toutefois, il affrontera des adversaires et des partisans qui seront au courant de son homosexualité. Il pourrait aussi devoir faire face à des coups bas et à des coéquipiers hésitants à se dévêtir à ses côtés.

Plusieurs équipes et entraîneurs ont indiqué que l'orientation sexuelle de Sam n'affecterait pas son rang de sélection, lundi. L'ancien botteur de la NFL Chris Kluwe, qui soutient que sa défense des droits des homosexuels a mené à sa libération par les Vikings du Minnesota l'an dernier, n'est pas du même avis.

«La majorité des joueurs soutiendront Michael Sam ou ils ne s'en soucieront pas, a-t-il expliqué. Il y aura des joueurs ici et là qui tenteront d'en faire une grosse histoire, mais la majorité se concentre davantage sur travail à accomplir sur le terrain.

«Les problèmes viendront davantage du côté de la direction puisque les dirigeants se demanderont si l'embauche de Sam sera une distraction pour l'équipe. Ils utilisent le mot distraction puisqu'ils ne peuvent pas dire qu'ils ne sont pas prêts à accueillir un joueur homosexuel au sein de leur équipe. Malheureusement, ce sont ces gens qui décideront s'il aura un contrat ou non.»

John Elway jouit d'une perspective unique, lui qui est maintenant directeur général des Broncos de Denver après avoir connu une grande carrière sur le terrain. Il a dit lundi qu'il n'aurait aucun problème à sélectionner Sam.

«Nous évaluerons Michael comme tout autre espoir: par ses habiletés, par son caractère et par son potentiel. Son annonce n'aura aucun impact sur la manière dont nous l'analyserons en tant que joueur de football, a déclaré Elway. J'ai passé 16 ans dans les vestiaires de la NFL et la clé est de traiter les autres avec respect et de mériter le respect. Jusqu'ici, il semble que c'est ce que Michael a fait au cours de sa carrière.»

Plusieurs entraîneurs sont d'avis que si un joueur est responsable et a une attitude de gagnant, le fait d'être homosexuel n'est pas un problème.

«Si quelqu'un peut nous aider à gagner des matchs et à connaître du succès — noir, blanc, jaune, hétérosexuel ou homosexuel — Je ne crois pas que ç'a de l'importance», a déclaré l'entraîneur des quarts-arrières des Packers de Green Bay, Alex Van Pelt.