NOUVELLES
14/02/2014 09:04 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

L'éruption du volcan indonésien Kelud fait au moins trois morts

SURABAYA, Indonésie - L'éruption du volcan Kelud, en Indonésie, a coûté la vie à au moins trois personnes, vendredi.

L'éruption a aussi forcé la fermeture de sept aéroports et assombri le ciel au-dessus de l'île de Java, où vivent plus de la moitié des 240 millions d'habitants de l'archipel. Environ 100 000 personnes ont été évacuées.

Des cendres et des débris ont été projetés à une altitude de 18 kilomètres.

L'explosion a été entendue à 200 kilomètres de distance, selon les responsables indonésiens.

«On aurait dit des milliers de bombes qui explosaient, a dit Ratno Promono, un fermier de 35 ans. Je pensais que c'était la fin du monde. Les femmes et les enfants criaient et pleuraient.»

Des cendres et de la poussière sont tombés sur des villes de la région, dont Surabaya, la deuxième ville indonésienne en importance derrière Djakarta. La situation était encore plus grave à Yogyakarta, où les automobilistes ont dû allumer leurs phares en raison de l'obscurité. Des travailleurs ont utilisé des bâches pour tenter de protéger Borobudur, un temple bouddhiste construit au 9e siècle.

Une femme de 60 ans et un homme de 80 ans ont été tués dans le village de Pandansari, à environ 7 kilomètres de la montagne, quand le toit de leur maison a cédé sous le poids de débris expulsés par le volcan. Un homme de 70 ans a quant à lui été écrasé par la chute d'un mur pendant qu'il attendait d'être évacué de ce même village, où jusqu'à 20 centimètres de cendre volcanique s'était accumulés en certains endroits.

Le grand aéroport international de Surabaya et ceux des villes de Malang, Yogyakarta, Solo, Bandung, Semarang et Cilacap ont été fermés en raison de la faible visibilité et par crainte que les cendres n'endommagent les moteurs des avions.

Le transporteur aérien Virgin a annoncé l'annulation de plusieurs vols entre l'Australie et la région touchée, notamment vers les îles balnéaires de Bali, en Indonésie, et Phuket, en Thaïlande.

Les responsables indonésiens ont indiqué que des secousses continuent à ébranler le volcan, mais qu'aucune nouvelle éruption importante n'est prévue. Tous les villages dans un rayon de 10 kilomètres autour du Kelud ont été évacués vers des abris temporaires, mais certains villageois commençaient à rentrer pour nettoyer les dégâts.

Le directeur de l'agence indonésienne responsable de la surveillance des volcans, Muhammad Hendrasto, a indiqué que l'éruption s'est produite 90 minutes après que les autorités aient rehaussé l'alerte au plus haut niveau possible. L'agence ajoute que des millions de mètres cubes de débris ont été projetés dans l'atmosphère.

Le volcan de 1731 mètres est situé dans la portion orientale de l'île de Java. Il donnait des signes de colère depuis plusieurs semaines et faisait l'objet d'une surveillance étroite. La montagne se trouve à environ 600 kilomètres à l'est de la capitale, Djakarta.

Le Kelud fait partie des quelque 130 volcans actifs de l'Indonésie.