NOUVELLES
14/02/2014 03:52 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

L'ICM investit 50 M $ dans un projet de recherche qui créera 150 emplois

MONTRÉAL - L'Institut de cardiologie de Montréal (ICM) a annoncé vendredi le lancement d'un ambitieux projet de recherche de près de 50 millions $ qui se traduira par l'embauche de 150 chercheurs de haut niveau.

Le projet ARTERIA vise notamment à réaliser une immense banque de données afin de comprendre, entre autres, quels sont les types génétiques qui réagissent le mieux à certains traitements ciblant les maladies cardiovasculaires, ceux qui n'y réagissent pas ou qui y réagissent mal.

Les données doivent permettre à terme de tailler les traitements sur mesure selon chaque patient, ajuster les doses et les types de traitement selon les profils génétiques et déterminer d'avance si un patient répondra bien à un traitement donné ou s'il risque au contraire de subir des effets secondaires néfastes.

La première ministre Pauline Marois, dont le gouvernement contribue 18,2 millions $ au projet, participait à l'annonce en compagnie de trois membres de son cabinet.

C'est cependant le secteur privé qui est le plus important contributeur à ce projet, l'industrie biopharmaceutique y consacrant quelque 31 millions $. Plusieurs entreprises du secteur sont partie prenante au programme ARTERIA, les principales étant Hoffman-Le Roche Canada, Servier Canada et AstraZeneca.

L'Institut, qui a déjà commencé à recruter des chercheurs de haut niveau, procédera donc au cours des prochains mois à l'embauche d'une imposante cohorte de spécialistes, notamment des médecins, des biostatisticiens, des généticiens, des bioinformaticiens et des spécialistes en imagerie cardiovasculaire.