NOUVELLES
14/02/2014 12:21 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

La skieuse acrobatique Rosalind Groenewoud sera prête, malgré la douleur

KRASNAÏA POLIANA, Russie - Deux mois seulement après avoir subi deux opérations aux genoux, la skieuse acrobatique canadienne Rosalind Groenewoud prévoit pouvoir performer en dépit de la douleur aux Jeux olympiques de Sotchi.

La skieuse étoile en demi-lune récupère de toute évidence très rapidement. Elle a gagné la médaille d'argent aux X-Games le mois dernier — 38 jours seulement après avoir été opérée — et estime qu'elle sera en mesure d'être prête à temps pour la présentation de la première épreuve de demi-lune en ski acrobatique de l'histoire des Jeux olympiques, le 20 février.

Les médecins ont réparé des déchirures aux ménisques latéraux de chacun de ses genoux en décembre dernier. Groenewoud a travaillé de concert avec trois physiothérapeutes, deux thérapeutes sportifs et ses entraîneurs pendant le processus de rééducation en applicant des compresses de glace, avant de faire de la physio, du vélo et des haltères.

«Ç'a été toute une aventure, a-t-elle admis. L'utilisation du diez, en route vers Sotchi, était d'usage.»

Elle a composé avec de la douleur aux genoux pendant l'automne, mais les choses se sont aggravées après qu'elle se soit blessée à l'entraînement en décembre, à la veille d'une épreuve du Dew Tour au Colorado.

«J'étais incapable de marcher et je ne pouvais de toute évidence pas pousser sur mes skis, se souvient-elle. En conséquence, j'ai décidé de subir des opérations afin de régler mes problèmes aux genoux et j'ai raté la majeure partie de la saison.»

Elle a effectué un retour sur les pentes à la mi-janvier et était satisfaite de ses résultats aux X-Games. Désormais, la championne du monde en 2011 est prête à mener l'équipe canadienne de ski acrobatique dans l'épreuve de demi-lune aux Jeux de Sotchi.

Elle sera accompagnée par Megan Gunning, de Calgary, et Keltie Hansen, d'Edmonton. Justin Dorey, de Calgary, Mike Riddle, d'Edmonton, Matt Margetts, de Penticton, en C.-B., et Noah Bowman, de Calgary, font partie de l'équipe masculine.

Groenewoud — ou 'Roz G' pour les habitués — a remporté l'or aux X-Games en 2012 et a décroché le titre aux X-Games d'Europe la même année. Elle est l'une des vedettes du circuit et refuse que ses genoux ralentissent sa cadence.

«Je ne m'entraîne pas encore autant que je le ferais si je n'avais pas été opérée aux deux genoux, a-t-elle reconnu. Mais au bout du compte ça va très bien à l'entraînement, où je suis très concentrée et efficace dans mes mouvements. (Mes genoux) sont encore assez enflés après chaque journée d'entraînement, mais je ne pense pas trop à ça lorsque je skie.»