NOUVELLES
14/02/2014 07:54 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

La police recherche 29 évadés après un assaut contre la prison de Sanaa

La police yéménite recherchait vendredi 29 détenus, dont 19 membres présumés d'Al-Qaïda, qui se sont évadés à la faveur d'un assaut audacieux contre la prison centrale à Sanaa, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Au total, "29 détenus condamnés dans diverses affaires, dont 19 pour des actes terroristes, ont réussi à s'évader par une brèche ouverte dans le mur d'enceinte de la prison" jeudi, a dit un porte-parole du ministère cité par l'agence officielle Saba.

L'attaque a été menée "par un groupe terroriste", a-t-il encore dit en référence à Al-Qaïda, très actif au Yémen.

Le bilan des pertes policières dans cette attaque a été révisé à la hausse vendredi par le président de l'Autorité des prisons, le général Mohamed al-Zaleb, qui a fait état de 11 morts.

"Dix membres de nos cadres, dont un colonel, ont été tués dans les locaux de l'Autorité des prisons, et un agent des forces spéciales a été tué à l'entrée de la prison centrale où il était en faction", a précisé une source de sécurité.

Quelque "50 à 60 assaillants" ont participé à l'attaque, a indiqué M. Zaleb, ajoutant qu'ils avaient pris pour cible le siège de l'Autorité des prisons" situé en face la prison centrale, avant de faire exploser une voiture piégée contre le mur d'enceinte de la prison où ils se sont ensuite introduits.

"Ce sont des membres d'Al-Qaïda", a-t-il accusé, indiquant que le réseau extrémiste avait "menacé maintes fois d'attaquer la prison centrale". "Mais malheureusement aucun responsable n'a répondu aux appels pour mieux protéger l'établissement".

Des responsables de sécurité avaient fait état jeudi soir de la mort de trois des assaillants.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur, après avoir ouvert une brèche de 5 mètres de diamètre dans l'enceinte de la prison, les assaillants ont attaqué aux roquettes RPG des positions des gardiens de l'établissement carcéral.

L'échange de tirs qui a suivi a permis aux 29 détenus de s'évader, a-t-il expliqué.

Parmi eux, "figurent trois membres dangereux d'Al-Qaïda, dont Moubarak Hédi al-Chabwani", condamné à mort en juillet 2010 pour implication dans des attentats contre des responsables militaires et de la sécurité, a indiqué à l'AFP une autre source de sécurité.

La prison centrale compte quelque 5.000 détenus, selon des responsables.

En octobre, les forces de sécurité avaient mis en échec une tentative d'évasion de quelque 300 détenus d'Al-Qaïda, qui s'étaient mutinés dans une autre prison de Sanaa.

Nasser Al-Wahichi, le chef d'Al-Qaïda dans la Péninsule arabique (Aqpa), avait promis en août de faire libérer ses partisans détenus dans les prisons du pays. Il s'était lui-même évadé d'une prison de Sanaa en février 2006 avec 22 autres membres d'Al-Qaïda, en creusant un tunnel de 44 mètres entre leur cellule et une mosquée voisine.

Aqpa a profité de l'affaiblissement du pouvoir central en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ex-président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer son emprise dans le pays, s'emparant par moment de villes entières.

jj-mou/tm/tp