NOUVELLES
14/02/2014 10:15 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

La Chine aurait abattu plusieurs «terroristes» dans la région du Xinjiang

PÉKIN, Chine - Les forces de l'ordre chinoises ont abattu vendredi huit «terroristes» qui auraient attaqué la police avec des machettes et conduit des voitures piégées dans la région troublée du Xinjiang, selon ce que rapportent les médias officiels.

Trois autres militants présumés auraient été tués et quatre personnes blessées lors de cette attaque perpétrée dans le comté de Wuhsi, dans la préfecture d'Aksu.

Les informations ne fournissent pas l'origine ethnique des assaillants, mais cette plus récente attaque témoigne d'une instabilité croissante dans la vaste région. Le Xinjiang est le théâtre d'une rébellion latente contre le pouvoir chinois de la part de la population ouïghoure turque, qui réclame plus d'autonomie face à Pékin.

Des dizaines de personnes ont perdu la vie lors de violences récentes.

L'agence officielle Chine nouvelle indique que les assaillants ont attaqué à bord de motos et de voitures dans lesquelles se trouvaient des contenants de gaz naturel. Ils s'en seraient pris à des policiers rassemblés près d'un parc de Wushi.

Le gouvernement chinois qualifie typiquement ce genre d'incident d'attaque terroriste. Des militants affirment plutôt que la discrimination économique et sociale et les restrictions culturelles et religieuses alimentent la colère des Ouïghours.

La police aurait abattu huit assaillants et en aurait capturé un neuvième. Trois autres auraient perdu la vie en faisant exploser leur véhicule. Deux policiers et deux civils ont été blessés.