NOUVELLES
14/02/2014 04:38 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

La Bourse de Toronto clôture à un sommet de trois ans

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi à un sommet de trois ans, les opérateurs prenant le temps de bien digérer une série de données économiques généralement positives.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 53,11 points pour terminer la journée à 14 054,76 points, après avoir clôturé jeudi au-dessus de la barre de 14 000 points pour la première fois depuis avril 2011.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,05 cent US à 91,05 cents US, à la suite de la publication d'un rapport indiquant que les livraisons des fabricants avaient reculé de 0,9 pour cent en décembre — leur première diminution mensuelle depuis août. D'autres données dévoilées vendredi ont montré que les conditions hivernales plus difficiles cette année avaient entraîné un recul de la production des usines américaine de 0,8 pour cent en janvier.

Les principaux indices boursiers américains ont malgré tout clôturé en hausse, soutenus par la plus récente évaluation de la confiance des consommateurs américains, faite par l'indice de l'Université du Michigan. Le niveau de confiance est resté inchangé alors que les économistes s'attendaient à une légère baisse.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 126,8 points à 16 154,39 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 8,8 points à 1838,63 points et que l'indice composé du Nasdaq a gagné 3,36 points à 4244,03 points.

D'autres données ont démontré que l'inflation chinoise était sous contrôle, ce qui est perçu comme encourageant parce que cela donne une certaine marge de manoeuvre au gouvernement chinois pour stimuler la deuxième plus grande économie du monde. Par ailleurs, la croissance économique s'est avérée plus vigoureuse que prévu dans la zone euro au quatrième trimestre de l'an dernier.

À Toronto, le secteur aurifère a avancé d'environ deux pour cent vendredi, le cours du lingot d'or ayant progressé de 18,50 $ US à 1318,60 $ US l'once à la Bourse des matières premières de New York.

Le secteur des métaux de base a pour sa part grimpé de 0,83 pour cent, pendant que le prix du cuivre s'appréciait de 1 cent US à 3,26 $ la livre à New York.

Le groupe de la finance s'est accru de 0,51 pour cent avec la publication, tout au long de la semaine, de résultats trimestriels jugés positifs de la part des assureurs.

Le secteur de l'énergie a retraité de 0,19 pour cent. Le cours du pétrole brut a cédé 5 cents US à 100,30 $ US le baril à New York.

Sur le front des résultats trimestriels, Enbridge (TSX:ENB) a affiché une perte nette de 267 millions $, mais son bénéfice ajusté s'est établi à 44 cents par action, ce qui s'est avéré inférieur de 2 cents aux attentes des analystes. Son action a malgré tout avancé de 45 cents à 47,82 $.

Brookfield Asset Management (TSX:BAM.A) a quant à elle fait état d'un bénéfice net en hausse à 850 millions $ US, soit 1,08 $ par action, et son titre s'est adjugé 47 cents à 43,25 $.

Les bons résultats trimestriels d'entreprise et les données économiques positives ont aidé l'indice de référence du TSX à afficher un gain de 1,95 sur l'ensemble de la semaine, tandis que le Dow Jones a avancé de 2,28 pour cent.