NOUVELLES
14/02/2014 10:34 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

JO-2014 - Super-combiné: déclarations

Sandro Viletta (SUI/1er): "C'est incroyable. J'étais à plus 1 sec 6/10e après la descente. Je savais qu'il fallait que je risque tout en slalom. Dans l'équipe masculine suisse, nous revenons bien cette saison. C'est un rêve pour moi, je ne pensais pas que c'était possible. Je n'aime pas prendre l'avion, j'ai du le faire pour venir ici et cela allait. Le slalom tracé par Ante Kostelic? Pour moi, c'était un slalom parfait".

Ivica Kostelic (CRO/2e): "Après la descente, j'avais de grandes chances mais malheureusement certains ont été très inspirés aujourd'hui. Je pense qu'il le mérite et moi, même si je voulais évidemment la médaille d'or, je suis très content de cette médaille d'argent. Je n'ai pas eu une saison de Coupe du monde, c'est même probablement la pire de ma carrière. Les jeux Olympiques sont une grande inspiration pour moi et ma famille. Il s'agit de notre dixième médaille olympique, alors je suis très fier de cela. On n'a pas le droit de n'être pas reconnaissant pour une médaille d'argent ou de bronze. Je pourrais en ce moment être à l'hôpital, je pourrais être en train de ramasser des déchets à Calcutta ou mourir de faim en Afrique."

Christof Innerhofer (ITA/3e): "C'était juste mon rêve d'arriver à faire une médaille ici, maintenant j'en ai deux, c'est incroyable ! Je pensais que ce serait si dur aujourd'hui. Les spécialistes du slalom sont de plus en plus forts en descente. Après la manche de descente, ils étaient 6, 7, 8 à pouvoir gagner une médaille. Au départ du slalom, je ne pensais à rien car je croyais n'avoir aucune chance. Cela faisait longtemps que je n'avais pas skié si bien en slalom."

Alexis Pinturault (FRA/sorti en slalom): "Je ne pars pas très bien et derrière du coup, je ne suis pas très bien dans le rythme. C'est surtout après le premier intermédiaire que je me remets à skier mieux. Malheureusement, je fais ma faute après et c'est la sortie de piste. Ca fait partie du slalom et aussi du sport. Je n'étais pas stressé particulièreent. Même s'il y a un peu de pression, car ça reste les Jeux. Maintenant, on va se concentrer sur le géant et le slalom. Un podium surprenant mais ça ne m'étonne pas du tout. Les jeux Olympiques, c'est souvent comme ça. Il y en a beaucoup qui arrivent à briller quand on les attend le moins. Je suis un peu frustré mais on a rien sans rien."

stp/el