NOUVELLES
14/02/2014 08:38 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

GB: le parti eurosceptique Ukip, 2e d'une élection partielle devant les conservateurs

Le parti britannique populiste et eurosceptique Ukip a confirmé sa popularité actuelle en devançant le parti conservateur au pouvoir lors d'une élection partielle remportée par les travaillistes à Manchester (nord-ouest de l'Angleterre).

Le parti d'opposition travailliste s'est confortablement imposé dans cette partielle organisée dans la circonscription de Wythenshawe et Sale East, après le décès du député travailliste en fonction Paul Goggins. Il a remporté 55% des votes selon les résultats diffusés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Mais c'est l'Ukip qui a fait sensation en arrivant en deuxième position, avec 18% des votes, devant le parti conservateur (15%) et le parti Libéral démocrate, allié des conservateurs dans le gouvernement d'alliance, qui n'a récolté que 5% des suffrages.

Ces résultats sont néanmoins à relativiser compte tenu du très faible taux de participation qui s'est établi à 28%.

Le Premier ministre David Cameron a rejeté l'idée que ces résultats constituaient une percée pour l'Ukip qui compte bien, lors des prochaines élections européennes de mai, accroître le nombre de ses neuf députés européens.

Le parti anti-immigration espère également obtenir des députés au parlement britannique lors des prochaines élections générales de mai 2015.

"Evidemment, nous aurions préféré arriver deuxième plutôt que troisième mais je ne pense pas que ce soit un résultat particulièrement surprenant de voir le parti travailliste conserver son siège" dans son bastion, a déclaré à la chaîne de télévision ITV David Cameron.

"Je ne pense pas que l'on puisse parler de percée", a-t-il ajouté.

Nigel Farage, le dirigeant de l'Ukip a estimé que ces résultats représentaient "des progrès vraiment solides et constants".

L'Ukip avait déjà battu le parti conservateur lors d'une précédente élection partielle en février 2013 à Eastleigh, dans le sud de l'Angleterre.

Les conservateurs redoutent d'être dépassés par l'UKIP aux européennes. Cependant, un sondage publié lundi dans le Guardian plaçait le parti travailliste en tête avec 35% des intentions de vote. Le parti conservateur prenait la seconde place avec 25% devant l'Ukip (20%) et les Lib-Dem (9%).

David Cameron, qui a promis d'organiser en 2017 s'il est réélu un référendum sur la place du Royaume-Uni dans l'UE, a multiplié depuis le début de l'année les annonces sur la limitation de l'immigration, sous la pression d'une partie de ses partisans séduits par les positions anti-européennes et anti-immigration de l'Ukip.

dk-mc/dh/ih