NOUVELLES
14/02/2014 02:07 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Exploration pétrolière à Anticosti : Legault approuve, Couillard se montre critique

Alors que la Coalition avenir Québec (CAQ) a réagi plutôt favorablement, vendredi, au projet du gouvernement Marois de participer à l'exploration pétrolière sur l'île d'Anticosti, le Parti libéral du Québec (PLQ) dit craindre les risques pour les contribuables.

D'entrée de jeu, le chef du PLQ, Philippe Couillard, a déclaré « on est favorable à l'exploitation des hydrocarbures de façon responsable », ajoutant toutefois que le projet comporte trop de risques financiers pour le Québec et que cette annonce est électoraliste. 

« Je me pose de grosses questions sur le risque. Comment le risque se partage-t-il entre le secteur privé et le contribuable? Il me semble qu'on fait entrer le contribuable sur le risque un peu trop tôt », dit-il, prudent. 

Par ailleurs, il estime que le prochain budget ne peut être crédible puisqu'il « servira à titre d'outil électoral. »

De son côté, le chef de la CAQ, François Legault, voit d'un bon oeil le projet d'Anticosti, indiquant que son parti a déjà fait ce genre de proposition il y a un an. Il juge que le jeu en vaut la chandelle, compte tenu des retombées futures du projet.

« 115 millions avec un potentiel de gagner 45 milliards, je trouve que c'est un bon risque. C'est un risque qui vaut la peine, pas mal plus que 450 millions de dollars en Gaspésie pour 400 emplois. »

« Je peux juste être content. Maintenant, j'espère que Mme Marois n'a pas fait un deal avec les 3 ou 4 dogmatiques de son caucus pour retarder les travaux », a-t-il dit.

Sur le budget, François Legault attend une réduction des taxes pour les contribuables, plus d'investissements privés à la grandeur du Québec et l'équilibre budgétaire.

Québec a annoncé jeudi qu'il lancera dès l'été prochain des programmes d'exploration afin de « confirmer le potentiel pétrolier de l'île ». Le gouvernement de Pauline Marois s'est entendu avec les compagnies Pétrolia, Corridor Resources et Maurel & Prom, tout en concluant un accord de principe avec Junex.