NOUVELLES
14/02/2014 11:33 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

Belgique: les bouddhistes saluent la légalisation de l'euthanasie pour les mineurs

La principale association bouddhiste de Belgique s'est "réjouie" vendredi de l'extension du champ légal de l'euthanasie aux mineurs, estimant qu'elle pouvait être la "seule option sensée" dans certaines conditions.

L'Union Bouddhique Belge (UBB), qui dit représenter quelque 100.000 pratiquants et sympathisants de la philosophie orientale en Belgique, "se réjouit du vote (jeudi par les députés belges) de l'extension de la loi aux mineurs", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Le but du bouddhisme est de regarder ce qui est à la source de la souffrance, pour aller au-delà", a précisé à l'AFP le secrétaire général de l'UBB, Koen Vermeulen.

"S'il n'y a plus de possibilité de réduire la souffrance, dans des circonstances exceptionnelles, il se peut cependant que l'euthanasie soit la seule option sensée", a-t-il ajouté, alors que les représentants des autres religions, en particulier le monde catholique, ont dénoncé le texte autorisant les mineurs en phase terminale à choisir l'euthanasie, comme c'est possible pour les adultes en Belgique depuis 2002.

"Pour certains, la perspective d'une renaissance peut également adoucir ce choix", relève également l'Union bouddhique.

"L'UBB soutient donc les patients mineurs, leur famille et le personnel soignant qui, dans une situation médicale sans issue impliquant des souffrances insupportables, décident ensemble que l'euthanasie est humainement la seule réponse", conclut le communiqué.

L'UBB reçoit des subsides publics depuis 2008, bien que le bouddhisme ne soit pas considéré en Belgique comme une religion ou un courant philosophique reconnu, comme le sont les religions chrétienne, juive ou musulmane ou encore la laïcité, dont les cadres actifs en milieux scolaire ou hospitalier perçoivent un traitement payé par l'État.

siu/aje/gg