NOUVELLES
14/02/2014 06:56 EST | Actualisé 16/04/2014 05:12 EDT

Affaire Maddie: Scotland Yard demande de nouvelles démarches aux autorités portugaises

La police britannique s'apprête à demander aux autorités portugaises de mener de nouvelles démarches dans le cadre de l'enquête sur la disparition de la petite Madeleine McCann, en leur adressant une troisième commission rogatoire, a annoncé vendredi le ministère public portugais.

"Les autorités britanniques ont fait savoir de façon informelle qu'elles allaient envoyer une nouvelle commission rogatoire", a indiqué le cabinet de la procureure générale de la République dans une réponse écrite à l'AFP.

Les inspecteurs de Scotland Yard, qui sont rendus une nouvelle fois à Faro, dans le sud du Portugal, souhaitent que leurs collègues portugais entendent un nouveau groupe de personnes figurant sur une liste d'une quarantaine de suspects potentiels, a rapporté vendredi le quotidien Jornal de Noticias.

La police portugaise n'a toujours pas auditionné quatre anciens employés du complexe touristique où séjournait la famille de la petite Maddie, selon le journal. L'enfant a disparu le 3 mai 2007 dans la station balnéaire de Praia da Luz, dans le sud du Portugal. Elle était alors âgée de trois ans.

"En ce qui concerne la précédente commission rogatoire, elle sera bientôt remise à la police judiciaire afin d'être exécutée", a confirmé le parquet général à l'AFP.

Fin janvier, l'avocat portugais des parents de Madeleine, Rogério Alves, avait indiqué que la police britannique avait "des soupçons concernant trois personnes".

La police portugaise avait classé l'enquête sur la disparition de Madeleine McCann en juillet 2008 après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette, qui ont ensuite été blanchis.

Après avoir passé deux ans à étudier le dossier, le Royaume-Uni avait officiellement ouvert sa propre enquête en juillet dernier et les autorités portugaises ont rouvert leur dossier peu après.

tsc/bh/jh