NOUVELLES
13/02/2014 09:34 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Un ex-PDG de la SPFL aurait reçu de l'argent après que SNC eut obtenu un contrat

MONTRÉAL - Des sommes totalisant 1,5 million $ ont été déposées dans des comptes bancaires suisses appartenant à un ancien dirigeant de la Société des ponts fédéraux limitée (SPFL) peu de temps après que SNC-Lavalin eut obtenu un contrat de 127 millions $ pour la réfection du pont Jacques-Cartier, a rapporté Radio-Canada, jeudi, dans le cadre de son émission «Enquête».

En entrevue avec l'équipe d'«Enquête», l'ex-PDG de la SPFL, Michel Fournier, a toutefois nié avoir reçu des pots-de-vin.

Selon Radio-Canada, l'agence commerciale Promotag a versé l'argent dans des comptes appartenant à M. Fournier entre 2002 et 2004.

La télévision d'État indique que SNC-Lavalin a régulièrement recours aux services de Promotag.

Interrogé par «Enquête», Michel Fournier a assuré qu'il n'avait pas de compte en Suisse et qu'il n'avait jamais reçu un sou de SNC-Lavalin.

M. Fournier, qui est au début de la soixantaine, a aussi nié avoir obtenu de l'argent de Promotag et a insisté sur le fait qu'il n'avait jamais touché de pots-de-vin.

D'après Radio-Canada, l'ancien PDG a cependant rappelé plus tard pour préciser qu'il avait effectivement ouvert un compte bancaire en Suisse sous le nom de Zorro. Il a soutenu que ce compte était en fait pour sa belle-soeur, qui souhaitait cacher de l'argent à son nouveau conjoint.

Michel Fournier a dit à la télévision d'État qu'il ne savait pas qui avait effectué les versements.

Radio-Canada a indiqué que SNC-Lavalin n'avait pas voulu commenter l'affaire.

M. Fournier a été nommé PDG de la Société des ponts fédéraux en 1998 par l'ancien premier ministre Jean Chrétien.

En 1990 et 1991, il a aussi agi comme chef de cabinet de M. Chrétien alors que celui-ci n'était encore que leader du Parti libéral du Canada.