NOUVELLES
13/02/2014 05:03 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Pourparlers de paix: Bogota et les FARC prennent une pause sur fond de scandale

LA HAVANE, Cuba - Les représentants du gouvernement colombien et des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), ont amorcé une pause, jeudi, dans leurs pourparlers de paix à La Havane.

Au cours des derniers jours, les négociations ont toutefois été éclipsées par les rumeurs voulant que le service de renseignement de la Colombie avait espionné les deux délégations.

Dans le cadre de ces présumées activités d'espionnage, le service aurait notamment intercepté des communications électroniques, dont des courriels échangés par les membres des FARC avec des journalistes internationaux.

Ivan Marquez, l'un des hauts commandants des FARC, a déclaré, jeudi, que les rebelles étaient très mécontents de ce scandale.

Le principal négociateur de Bogota, Humberto de la Calle, a affirmé que son équipe était au courant des rumeurs, mais a dit être convaincu que la vérité finirait par éclater au grand jour.

Les deux camps prévoient reprendre les discussions le 24 février. Les pourparlers portent présentement sur le narcotrafic en Colombie.