NOUVELLES
13/02/2014 03:39 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

L'IRA aurait envoyé des colis piégés à des bureaux de l'armée britannique

LONDRES - Le gouvernement du Royaume-Uni a annoncé, jeudi, que l'Armée républicaine irlandaise (IRA) semblait être derrière les colis contenant des engins explosifs envoyés à sept bureaux de recrutement de l'armée britannique.

Selon le bureau du premier ministre David Cameron, les paquets suspects dissimulaient de «petits engins explosifs rudimentaires mais potentiellement fonctionnels portant la marque des terroristes de l'Irlande du Nord».

M. Cameron a été mis au courant de la situation lors d'une réunion du comité de gestion de crise du gouvernement britannique, connu sous le nom de COBRA.

Son bureau a précisé que les engins explosifs avaient été désamorcés de manière sécuritaire par les forces de l'ordre.

La police a indiqué que certains des colis avaient été découverts jeudi aux centres de recrutement de l'armée situés dans les villes d'Oxford, de Slough, de Canterbury et de Brighton. Des paquets similaires avaient été livrés aux centres d'Aldershot, de Reading et de Chatham plus tôt cette semaine.

Les autorités ont ajouté que les colis feraient l'objet d'examens plus approfondis.

«Même si les tests déterminent que les engins explosifs contenus dans les paquets sont fonctionnels, ils ne représentent pas une menace sérieuse et ne causeraient probablement pas de dommages importants», a déclaré Stan Gilmour, inspecteur en chef de l'unité de lutte contre le terrorisme pour le sud-est de l'Angleterre.

D'après la police, toutes les installations militaires et les bureaux de poste ont été avisés de faire preuve de plus de vigilance.

Les membres de l'IRA ont organisé plusieurs attentats en Irlande du Nord au cours des dernières années, mais n'ont pas mené d'attaques en Grande-Bretagne depuis au moins une décennie.

PLUS:pc