NOUVELLES
13/02/2014 10:40 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Les zombies magnifiques de Marc Jacobs, point final à la Fashion week

Les défilés de Marc Jacobs sont toujours un spectacle, et celui très attendu qui clôturait jeudi soir la Fashion week de New York n'a pas fait exception à la règle, avec ses zombies diaphanes sous un ciel de faux nuages.

Coupes au carré identique tenue par un gros bandeau, teint transparent, sourcils décolorés et lèvres couleur bronze, des silhouettes minimalistes et souvent monochromes - gris, bronze, terre - ont défilé dans une sorte de labyrinthe, alors qu'une voix d'outre-tombe répétait à l'infi "les jours heureux sont de retour".

Les spectateurs, dans l'immense armurerie en bas de Lexington avenue où le créateur aime à présenter ses collections, étaient chacun sur un tabouret de mousse rond, séparé des autres. Et regardaient fascinés passer ces silhouettes de l'au-delà, vêtues de longues robes de laine et pantalon assorti, de pulls et pantalon de laine jusqu'au sol, de hauts de soie transparente ne cachant rien ou de robes fluides magnifiquement volantées. Robes à paillette sur des pantacourts de tweed, chaussettes et bottines, et trois énormes blousons ultra courts en fourrure, également portés sur de longs ensembles de laine largement décolletés, complétaient ce tableau surréaliste et vaguement inquiétant.

C'était le premier défilé du créateur américain depuis qu'il a quitté la direction artistique de Vuitton l'automne dernier, pour se reconcentrer sur sa marque.

Une jeune soeur de Kim Kardashian, Kendall Jenner y défilait, de quoi brièvement affoler la twittosphère.

"Adieu les temps tristes, nous nous sommes débarrassés de vous à jamais", continuait la voix d'outre-tombe. "L'époque des nuages gris fait partie du passé (...) les jours heureux sont de retour".

On aurait voulu le croire, après la tempête de neige qui s'était abattue quelques heures plus tôt sur New York, la quatrième depuis début janvier.

Mais à la sortie du défilé, une pluie battante et glaciale avait succédé à la neige, transformant les rues de la ville en ruisseaux.

Non, les jours heureux n'étaient pas vraiment encore de retour.

Après New York, c'est Londres qui prend le relais vendredi pour sa semaine de la mode, avant Milan et Paris.

bd/ob