NOUVELLES
13/02/2014 10:55 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Le recours à l'aide sociale en Ontario a presque doublé depuis 1969

Une étude réalisée par des chercheurs de l'Alberta montre que le pourcentage de personnes ayant recours à l'aide sociale a baissé au cours des 40 dernières années dans toutes les provinces, sauf l'Ontario.

Ron Kneebone et Katherine White, de l'École d'administration publique de l'Université de Calgary, ont analysé les données relatives à l'aide sociale pour les gens âgés de moins de 65 ans dans les provinces canadiennes entre 1969 et 2012.

M. Kneebone a déclaré qu'il avait été surpris de découvrir que le taux de bénéficiaires avait reculé partout, sauf en Ontario.

Il a affirmé que le pourcentage de personnes recevant de l'aide sociale en Ontario était maintenant plus élevé que dans toutes les autres provinces, à l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador.

Selon le chercheur, même les provinces maritimes ont un taux plus bas que l'Ontario.

  • Le pourcentage d'Ontariens ayant recours à l'aide sociale était de 7,6 % en 2012, contre 4 % en 1969.
  • À Terre-Neuve-et-Labrador, le taux de bénéficiaires a atteint 9 % en 2012, soit la moitié des 18 % enregistrés en 1969.
  • L'Alberta est la province où le pourcentage est le moins élevé, avec 3,2 % en 2012, comparativement à 5 % en 1969.
  • Même le Québec, une province similaire à l'Ontario sur le plan de la taille et de l'économie, a vu son taux de résidants ayant recours à l'aide sociale diminuer au fil des années, passant de près de 10 % en 1969 à 7 % en 2012.

L'étude ne s'est toutefois pas penchée sur les raisons derrière ces écarts.

L'Ontario sous la loupe

Ron Kneebone a indiqué que, dans le cas de l'Ontario, il était permis de se demander si des erreurs dans les politiques publiques provinciales avaient joué un rôle dans le haut taux de bénéficiaires de l'aide sociale de la province.

Il a précisé que la question était de savoir si les programmes d'aide sociale ontariens étaient trop généreux et s'ils encourageaient les gens à choisir cette option au détriment d'autres solutions.

« L'aide sociale est un programme provincial et chaque province a ses propres règles pour déterminer qui peut obtenir de l'aide sociale et pendant combien de temps, a expliqué M. Kneebone. Ce qu'il faudrait faire, c'est de passer ces règles en revue et trouver en quoi celles de l'Ontario sont différentes des autres. »

Le pourcentage de bénéficiaires de l'aide sociale n'a toutefois pas baissé de manière régulière durant les quatre dernières décennies. Lors des récessions, le taux a augmenté de façon importante pour ensuite chuter une fois la reprise économique amorcée.