NOUVELLES
13/02/2014 03:35 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Le "Mister Univers 2014", un Français, soupçonné de dopage

Un culturiste français récemment sacré "Mister Univers 2014", Alexandre Piel, a été placé en garde à vue pour usage de produits dopants, a-t-on appris jeudi soir de source policière.

"M. Piel a été entendu lundi en garde à vue dans le cadre d'une affaire en cours de produits anabolisants", a indiqué à l'AFP une source policière, confirmant une information d'un candidat à la direction de la mairie de la petite commune de Caudebec-lès-Elbeuf (nord-ouest) et sur la liste duquel figurait le champion.

Alexandre Piel, 39 ans, était colistier sur la liste du socialiste Laurent Bonnaterre, à la 17e place, en vue des élections municipales de mars.

"Je lui ai immédiatement demandé des explications et il m'a présenté à la fois ses excuses et son retrait par écrit de la liste", a indiqué M. Bonnaterre.

Alexandre Piel avait le 30 novembre dernier décroché le titre de Mister Univers 2014 à Hambourg (Allemagne) dans la catégorie "athlétiques" (moins de 80 kg) après avoir été champion du monde à Chypre-nord en juin, deux titres obtenus dans le cadre de la fédération internationale de culturisme (NAC).

Cette fédération ne pratique pas de contrôles antidopage.

Bien qu'ayant reçu un bon écho médiatique, les titres d'Alexandre Piel n'avaient pas été salués par la seule fédération française culturiste reconnue en France et qui pratique des contrôles.

La consommation d'anabolisants pour augmenter la masse musculaire est endémique dans les milieux culturistes. Ces produits sont interdits en France mais autorisés dans beaucoup d'autres pays.

Interrogé par l'AFP sur le dopage avant son titre de Mister Univers, Alexandre Piel avait répondu qu'il ne prenait "rien du tout", mettant son impressionnante musculature uniquement sur le compte de son entraînement et de son strict régime protéiné à base de poulet rôti et de blanc d'oeuf.

hel/ei/blb/bds