NOUVELLES
13/02/2014 01:56 EST | Actualisé 15/04/2014 05:12 EDT

Grève anti-privatisation à Chypre: coupures de courant probables

Des centaines de fonctionnaires devraient faire grève vendredi à Chypre pour protester contre la privatisation prévue des télécoms, de l'électricité et des ports, ont annoncé jeudi les autorités en prévoyant des coupures de courant.

Les syndicats de la compagnie de l'électricité (EAC) vont observer une grève de 12 heures à partir de 7H00 (05H00 GMT) et les autorités ont indiqué que les coupures de courant seraient inévitables.

Le personnel de la compagnie de télécommunications (Cyta) et de l'Autorité des Ports fera pour sa part grève pour 24 heures mais aucune précision n'a été donnée sur d'éventuelles perturbations.

Il s'agit de la première grève de cette ampleur depuis que Chypre a dû recourir en mars à un prêt international de 10 milliards d'euros pour échapper à la faillite en raison de l'exposition de ses banques à la dette grecque.

Ce prêt s'inscrit dans un plan de sauvetage aux conditions draconiennes: Chypre a dû liquider l'une de ses principales banques et restructurer la première --faisant perdre aux déposants entre 47,5 et 100% de leurs avoirs au-delà de 100.000 euros--, et s'engager à des coupes budgétaires drastiques et à des privatisations.

"En raison des coupures de courant escomptées, le public est appelé à limiter sa consommation d'électricité autant que possible", a annoncé jeudi l'EAC.

Les trois entreprises en question emploient des milliers de personnes, et des salariés inquiets ont déjà manifesté contre ces privatisations. Le personnel craint d'importantes vagues de licenciements alors que le chômage a déjà atteint un record de 17% sur l'île méditerranéenne.

Le Parlement chypriote doit adopter la législation sur les privatisations pour que l'île puisse recevoir en avril la prochaine tranche de 236 millions du prêt de la troïka (Banque centrale européenne, Commission européenne, Fonds monétaire international).

cc/jk/vl/fcc