Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nicaragua : entrée en vigueur de la loi permettant la réélection illimitée du président

La loi permettant la réélection illimitée du président Daniel Ortega est entrée en vigueur mardi au Nicaragua, après sa parution au Journal officiel.

Cette loi contestée supprime la limitation à deux mandats de cinq ans pour le président et lui accorde en outre de nouveaux pouvoirs.

La nouvelle Constitution permettra à l'ex-guérillero Daniel Ortega de postuler pour un troisième mandat consécutif en 2016. Déjà président de 1985 à 1990, il avait été réélu en 2006 puis en 2011.

Grâce à cette réforme, approuvée par le Parlement fin 2013 puis à nouveau début 2014, le président peut également désormais nommer des militaires en activité au gouvernement, gouverner par décret et modifier les impôts, autrefois prérogatives du Congrès.

Avec cette loi, le Nicaragua est le second pays démocratique d'Amérique latine permettant la réélection illimitée du président, avec le Venezuela.

jr/mis/jb/hdz

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.