Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Moratoire sur la peine de mort dans l'État de Washington

Le gouverneur de l'État de Washington, dans l'ouest des États-Unis, a annoncé mardi qu'il suspendait la peine de mort, disant espérer que sa décision permettra aux responsables de « se joindre à une conversation nationale grandissante sur la peine capitale ».

Le gouverneur démocrate Jay Inslee a déclaré être arrivé à cette décision après des mois d'analyse et de réunions avec des proches des victimes de crimes, des procureurs et des responsables de l'application de la loi.

« Il y a eu trop de doutes soulevés sur la peine capitale, il y a trop de failles dans ce système aujourd'hui », a dit M. Inslee lors d'une conférence de presse. « Il y a trop d'enjeux pour accepter un système imparfait. »

M. Inslee a estimé que le recours à la peine de mort était variable et inégal.

Le moratoire, qui restera en place tant que M. Inslee sera gouverneur, signifie que si un cas de condamnation à mort arrive sur son bureau, il ordonnera un sursis, ce qui n'équivaut pas à un pardon et ne signifie pas une commutation de la peine des condamnés à mort.

« Durant mon mandat, nous n'exécuterons personne », a déclaré le gouverneur, qui a été élu en 2012. « Personne ne sortira de prison non plus, point à la ligne. »

L'an dernier, le Maryland a aboli la peine de mort, devenant ainsi le 18e État américain à faire ce choix, et le sixième en six ans.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.