Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Kenneth Bae: la Corée du Nord a annulé la visite d'un émissaire américain (Washington)

Les Etats-Unis ont déploré dimanche soir que la Corée du Nord ait annulé la visite prévue d'un émissaire américain qui était censé oeuvrer à la libération d'un ressortissant américain, Kenneth Bae, détenu par Pyongyang depuis novembre 2012.

"Nous sommes profondément déçus par la décision de la Corée du Nord de retirer son invitation à l'ambassadeur (Robert) King", a regretté le département d'Etat dans un communiqué, ajoutant "soutenir" l'initiative du révérend américain Jesse Jackson, qui a proposé de se rendre à Pyongyang pour tenter de faire libérer M. Bae.

Le département d'Etat n'avait pas fait état publiquement de cette invitation qu'aurait adressée la Corée du Nord à l'ambassadeur King, qui est depuis 2009 l'envoyé spécial des Etats-Unis pour les questions des droits de l'homme en Corée du Nord.

C'est la seconde fois qu'un voyage prévu de M. King à Pyongyang, pour négocier la libération de M. Bae, capote à la dernière minute.

"Nous appelons une nouvelle fois la Corée du Nord à accorder à M. Bae une amnistie spéciale et sa libération immédiate, comme un geste humanitaire afin qu'il puisse retrouver sa famille et se faire soigner", a écrit dans son communiqué la porte-parole de la diplomatie américaine, Jennifer Psaki.

"Nous continuerons de travailler activement pour assurer la remise en liberté de M. Bae", un Américain de 45 ans d'origine nord-coréenne.

Pour ce faire, Washington reste "disposé à envoyer l'ambassadeur King en Corée du Nord".

En outre, Mme Psaki a indiqué qu'"à la demande de la famille Bae (aux Etats-Unis, ndlr) le révérend Jackson a proposé de se rendre à Pyongyang en mission humanitaire pour faire libérer M. Bae".

Les Etats-Unis "soutiennent les efforts de la famille Bae et du révérend Jackson pour ramener M. Bae chez lui", a ajouté la porte-parole, sans plus de détails sur cet éventuel voyage.

L'Américain Kenneth Bae, détenu en Corée du Nord depuis plus d'un an, a été renvoyé dans un camp de travail après une longue hospitalisation, avait annoncé vendredi le gouvernement américain, toujours très inquiet sur son état de santé.

Kenneth Bae a été condamné en mai 2013 à 15 ans d'internement pour avoir tenté de "renverser" le régime, selon l'agence nord-coréenne officielle KCNA.

Ce responsable de tour-opérateur, âgé de 45 ans et originaire de Corée du Nord, avait été arrêté le 3 novembre 2012 dans la ville portuaire de Rason (nord-est) en possession d'un visa de tourisme pour des motifs qui restent flous.

Pyongyang affirme que Kenneth Bae, dont le nom coréen est Pae Jun-Ho, est un militant chrétien évangéliste, envoyé en Chine de 2006 à 2012 pour mettre sur pied "des bases de complot" et encourager les Nord-Coréens à "perpétrer des actes hostiles pour abattre le gouvernement, tout en menant une campagne de diffamation".

nr/glr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.