NOUVELLES
04/02/2014 07:56 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

États-Unis : nombre record d'erreurs judiciaires découvertes en 2013

Le nombre d'erreurs judiciaires découvertes par les autorités américaines est en nette augmentation. Elles ont même atteint un nombre record en 2013, selon un rapport du Registre national des erreurs judiciaires.

Selon cet organisme qui a déposé mardi les résultats d'une étude sur le sujet, près de 1300 prisonniers ont été innocentés aux États-Unis au cours des 25 dernières années.

De ce nombre, 87 personnes ont été disculpées en 2013, affirme le Registre national des erreurs judiciaires. Il s'agit du nombre le plus élevé d'erreurs judiciaires découvertes dans une année depuis 2009, souligne le rapport.

Ces erreurs de la justice ont été découvertes à la suite d'enquêtes plus poussées et d'analyses médico-légales, notent les auteurs de l'étude.

Les tests d'ADN n'ont permis d'innocenter qu'un cinquième des accusés, précise le rapport.

Le travail d'enquête de la police est donc encore le meilleur moyen pour détecter des erreurs judiciaires, fait remarquer Samuel Gross, le principal auteur du rapport.

Dans 38 % des cas, c'est en effet « à l'initiative ou du fait de la coopération des forces de l'ordre » que des détenus ont pu être innocentés, peut-on lire dans le document.

« De plus en plus de gens font attention aux personnes faussement condamnées: la police, les procureurs, les juges, les avocats et le public sont de plus en plus conscients du danger de condamner des innocents », a observé Samuel Ross.

Près d'un innocenté sur cinq avait plaidé coupable

Ce qui est troublant dans le rapport du Registre national des erreurs judiciaires est que 17 % des personnes innocentées avaient à l'origine plaidé coupable, plusieurs dans des dossier graves comme des cas de viol et même de meurtre.

« Les gens qui plaident coupables sont parfois innocents [...] Ils plaident coupables, car ils ont peur, en cas de procès, d'être condamnés à une peine de prison beaucoup plus longue et même peut-être d'être condamnés à mort », explique Samuel Ross.

Aux États-Unis, 95 % des condamnations par les tribunaux sont prononcées à la suite d'un plaidoyer de culpabilité.

En ce qui a trait aux hommes et femmes condamnés à la peine de mort, un homme du Missouri, Réginald Griffin, a été innocenté en 2013 après avoir purgé 25 ans de prison, ce qui porte à 143 le nombre de condamnés à mort innocentés aux États-Unis.