NOUVELLES
04/02/2014 09:46 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Syrie: une attaque contre une mosquée fait au moins onze morts

BEYROUTH - Au moins onze personnes, dont plusieurs enfants, ont été tuées mardi quand l'armée de l'air syrienne a largué des barils d'explosifs sur une mosquée d'Alep qui avait été transformée en école, affirment des militants.

L'armée syrienne a de plus en plus souvent recours à ces barils explosifs, qui contiennent un mélange d'explosifs, de carburant et de débris de métal. Au moins sept attaques du genre ont été menées dans la journée de mardi à Alep, dans le nord-ouest du pays.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les forces du président syrien, Bachar el-Assad, tentent de repousser les rebelles d'Alep en larguant ces barils qui auraient fait, depuis jeudi dernier, environ 80 morts.

Au moins cinq victimes de l'attaque de mardi seraient des enfants, a précisé l'OSDH.

L'attaque a été perpétrée contre la mosquée Uthman Bin Affan dans le quartier rebelle de Masaken Hanano, selon le militant Abou Faisal, du Centre médiatique d'Alep.

Des images mises en ligne sur les médias sociaux montrent des hommes transportant les corps sans vie d'au moins deux enfants, couverts de poussière et de sang. Les corps inertes d'un adulte et d'un enfant gisent sur le sol.

Par ailleurs, le ministre russe adjoint des Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov, s'est déclaré confiant, mardi, de voir le régime syrien participer à une deuxième ronde de pourparlers de paix.

M. Bogdanov, qui est aussi l'émissaire spécial du Kremlin pour le Moyen-Orient, a fait cette déclaration au terme d'une rencontre, à Moscou, avec des représentants de l'opposition syrienne.