NOUVELLES
04/02/2014 12:35 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

La Société canadienne du cancer presse Québec de réviser la Loi sur le tabac

Zero Creatives via Getty Images

MONTRÉAL - La Société canadienne du cancer a interpelé mardi la première ministre Pauline Marois, pressant le gouvernement du Québec de réviser rapidement la Loi sur le tabac.

Micheline Bélanger, survivante d'un cancer du poumon, souhaite que les compagnies de tabac soient davantage limitées dans leurs initiatives auprès des jeunes.

Elle soutient que la Loi sur le tabac n'a pas été révisée depuis près de neuf ans. Bien que certaines mesures aient été adoptées depuis, l'industrie a développé de nouveaux produits qui respectent la réglementation, tout en étant plus attrayants pour les jeunes, notamment en offrant des produits à saveurs variées.

Se faisant la porte-parole de la Société canadienne du cancer, elle réclame des modifications à la loi pour abolir les saveurs pour tous les produits du tabac couverts par la Loi sur le tabac, un encadrement de la cigarette électronique, l'adoption de l'emballage neutre et standardisé pour tous les produits du tabac et un moratoire sur la mise en marché de ces produits.

Sylvie Poissant, directrice générale par intérim de la Société canadienne du cancer, précise que le tiers des décès par cancer sont causés par le tabac et qu'un fumeur régulier sur deux décède d'une maladie liée au tabagisme. Le tiers des journées complètes d'hospitalisation dans les grands hôpitaux du Québec sont également liées à la consommation de tabac.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo 10 raisons pour ne pas fumer Voyez les images