NOUVELLES
04/02/2014 05:09 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Le Nouveau-Brunswick présente un budget serré

Les Néo-Brunswickois ne paieront pas plus d'impôts ni de taxes en 2014-2015 malgré la situation financière difficile de la province.

Le gouvernement progressiste-conservateur de David Alward a présenté, mardi, un budget qui comprend un gel de l'imposition et un minimum de dépenses. Il s'agit de son dernier budget avant les élections provinciales de septembre prochain.

Le ministre des Finances, Blaine Higgs, prévoit un déficit de 391 millions de dollars. Il s'agit d'une diminution comparativement au déficit de 564 millions de dollars maintenant prévu pour l'exercice 2013-2014.

La dette publique devrait atteindre un peu plus de 12 milliards de dollars à la fin du nouvel exercice financier.

Le gouvernement espère revenir à un surplus budgétaire d'ici 2017-2018.

Quelques investissements

  • 1,5 million $ pour le financement de l'école francophone en suivi à un rapport préparé pour le Groupe d'action de la Commission sur l'école francophone
  • Hausse de 3% des taux de l'aide sociale en avril
  • 27 millions $ pour le régime public de médicament
  • 7,2 millions $ pour une stratégie pour aider les personnes âgées à vivre chez elle plus longtemps
  • Une bonification du crédit d'impôt pour les investisseurs dans les petites entreprises
  • 4 millions $ de plus pour les services de la GRC dans la province
  • Du financement pour appuyer les recommandations de la politique culturelle
  • De l'aide financière pour les familles qui s'occupent d'un enfant adulte handicapé



Le budget est sobre, estime Pierre-Marcel Desjardins, économiste à l'Université de Moncton.

« Il n'y a à peu près aucune initiative pour augmenter les revenus, si ce n'est le développement, la croissance économique. On n'a pas d'augmentation de taxe, pas d'augmentation d'impôt, pas d'augmentation de frais aux usagers. Il y a quelques initiatives nouvelles [...] mais généralement on pourrait argumenter que c'est tout simplement un budget qui suit son cours de la dernière année », explique M. Desjardins.

Budget d'immobilisations de 555 millions de dollars

Le gouvernement présente aussi son budget de capital 2014-2015. Il comprend 223millions de dollars pour les routes. Des fonds sont notamment prévus pour des travaux sur la route11, entre Shediac et Miramichi.

En santé, 213 millions de dollars sont prévus pour l'entretien des hôpitaux. Le centre de santé communautaire de Fredericton recevra un financement initial. Le Centre hospitalier universitaire Dr Georges-L.-Dumont recevra 13millions de dollars pour son nouveau bloc opératoire. Des fonds sont aussi prévus pour l'amélioration d'hôpitaux à Fredericton et à Bathurst.

Près de 100 millions de dollars seront consacrés aux écoles. Entre autres projets, deux écoles primaires seront construites à Miramichi et dans le Restigouche. Du financement est aussi prévu pour la planification de l'École Champlain, à Moncton.