NOUVELLES
04/02/2014 04:41 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

La Syrie va évacuer un nouveau chargement d'armes chimiques en février (Moscou)

Un diplomate russe a annoncé mardi que le gouvernement syrien avait promis de livrer le prochain gros chargement d'armes chimiques avant la fin du mois et demandé de ne pas "dramatiser" son retard pris dans le transfert.

"Je ne dramatiserai pas la question du désarmement", a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennady Gatilov. "Littéralement, hier, les Syriens ont annoncé qu'ils envisageaient d'évacuer une grande quantité de substances chimiques en février", a-t-il déclaré à l'agence RIA Novosti.

La Syrie a essuyé récemment une série de critiques pour ne pas avoir respecté les délais de livraison de ses stocks d'armes chimiques, qui avaient été convenus en septembre par les Etats-Unis et la Russie.

Le gouvernement américain a déclaré que seuls deux petits chargements d'armes chimiques représentant environ 4 pour cent de l'arsenal syrien déclaré avaient quitté le port syrien de Lattaquié jusqu'à présent, soit bien en deçà des 700 tonnes dont le pays était censé se débarrasser d'ici à la fin 2013.

M. Gatilov a nié cependant que la Syrie ne respectait pas ses engagements, expliquant que le retard était dû à des circonstances imprévues et des questions de sécurité.

"De nombreux détails n'étaient pas connus avant et par conséquent il est tout à fait logique qu'il y ait des changements", a-t-il ajouté.

"En ce qui concerne les délais, tout se passe plutôt bien", a-t-il dit. "Il y a des difficultés qui sont liées à la nécessité d'assurer la sécurité de cette opération".

ma/sym/jeb