NOUVELLES
04/02/2014 06:07 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

La reine Elizabeth II à Rome le 3 avril pour rencontrer le pape

La reine Elizabeth II et son époux le prince Philip vont se rendre à Rome le 3 avril, où ils rencontreront pour la première fois le pape François, ont annoncé mardi le palais de Buckingham et le Vatican.

"La reine, accompagnée par le duc d'Edimbourg, va se rendre à Rome le jeudi 3 avril", d'abord à l'invitation du président de la République Giorgio Napolitano, avec qui ils doivent avoir un déjeuner privé au palais présidentiel, a annoncé le premier le palais de Buckingham dans un communiqué.

"Après ce déjeuner privé, sa Majesté et son Altesse royale auront une audience avec le pape François au Vatican", ajoute le palais.

Le Vatican a confirmé ensuite la visite.

Il s'agira de la première rencontre entre la reine, qui est à la tête de l'Eglise d'Angleterre, et le pape François depuis sa désignation en mars 2013.

Lors de son long règne, la reine s'est déjà rendu deux fois au Vatican, pour rencontrer Jean XXIII en 1961 et Jean Paul II en 2000.

Quand Benoît XVI s'était rendu en Ecosse en 2010, il avait aussi été reçu par Elizabeth.

La reine, âgée de 87 ans et le prince Philip, 92 ans, ont considérablement réduit leurs déplacements à l'étranger, leur dernier voyage remontant à octobre 2011 en Australie.

Ils doivent également effectuer une visite d'Etat en France du 5 au 7 juin pour commémorer le 70e débarquement des Alliés en 1944 en Normandie.

L'Eglise anglicane - 80 millions de fidèles dans 165 pays à travers le monde - est séparée de l'Eglise catholique depuis le divorce du roi Henry VIII au XVIe siècle. Il n'y a pas de grandes divergences théologiques entre elles.

A partir de 2009, le pape Benoît XVI avait proposé des "ordinariats" aux prêtres et évêques anglicans voulant rejoindre l'Eglise catholique et qui étaient irrités par les positions trop libérales sur les questions de moeurs de la hiérarchie anglicane (ordination des femmes, homosexuels).

Le chef spirituel des Anglicans, l'archevêque de Canterbury, Justin Welby, s'est déjà rendu au Vatican pour rencontrer le nouveau pape.

mc-jlv/lrb/fw