NOUVELLES
04/02/2014 12:39 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Homme abattu par les policiers: l'image du Quartier latin ternie

L'intervention policière qui a mal tourné lundi, à Montréal, ternie l'image du Quartier latin. Le quartier est très touristique, mais, c'est égalemet un lieu aux prises avec différents problèmes comme l'itinérance, la drogue et les gens qui ont des problèmes de santé mentale.

Il y a eu plusieurs cas de violence dans les dernières années et d'interventions policières musclées. 

Sur un site Internet populaire de conseils aux voyageurs, le Quartier latin de Montréal est parfois décrit comme un lieu de rassemblement d'héroïnomanes et de personnes agressives. Les commentaires sont peut-être parfois exagérés, mais ils expriment en même temps une certaine réalité du Quartier.

« Nous ici, il y a quelques années, on s'est fait attaquer par un homme à la seringue. Il est venu et il a dit : " Vous donnez la caisse ou je vous..." Les filles, elles étaient déjà habituées. J'ai dit : " Vous donnez et vous ne discutez pas ", dit Jose Marrache, propriétaire d'un restaurant de la rue Saint-Denis.

M. Marrache trouve que les commerçants sont parfois laissés à eux-mêmes pour s'occuper des problèmes sociaux du quartier.

À quelques pas de ce commerce, la gérante d'un café-restaurant a décidé d'user de stratégie pour amadouer les rôdeurs et les itinérants. Lamia prend le temps de former ses employés aux problèmes du quartier: « Il faut éviter la confrontation et il faut surtout instaurer le dialogue avec eux », dit-elle..

Et quand le dialogue échoue, sa dernière option, c'est d'appeler le 911. De façon générale, Lamia se dit satisfaite du travail des policiers. Mais, le Quartier latin n'est pas prêt de changer, selon elle, si, à la base, on ne s'attaque pas à la source des problèmes.

« Moi je pense que le plus gros, le plus gros des problèmes à Montréal, ça va rester la toxicomanie. Toi, quand tu prends le métro, tu le vois! " Besoin de quelque chose? Besoin de quelque chose? " », dit-elle.

Chaque année, 10 millions de personnes visitent le Quartier latin, selon la Société de développement locale.

D'après le reportage de Dominic Brassard