NOUVELLES
04/02/2014 01:59 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Gallagher ne changera pas

Brendan Gallagher n'est plus en colère, mais il garde l'impression d'avoir été victime d'une injustice en fin de match contre les Jets dimanche.

Un texte d'Olivier Arbour-Masse

« Le livre des règlements, c'est le livre des règlements. Il y a matière à pénalité ou c'est légal. La ligne est claire, peu importe les joueurs en cause. Je ne pense pas que l'identité des joueurs influe sur les arbitres. J'espère que ça ne les influence pas. »

Le petit attaquant avait retrouvé le sourire à l'entraînement du Canadien mardi. Dimanche, sa bonhomie habituelle a fait place à une grande frustration quand il a été victime d'assauts de trois joueurs différents l'empêchant de quitter le territoire des Jets dans la dernière minute de la troisième période. Le tout, sans que les arbitres sévissent.

Gallagher a fait sa marque comme un joueur hargneux qui, malgré un physique modeste (1,75 m et 82 kg/5 pi 9 po et 180 lb), ne craint pas de se placer devant le filet adverse.

« On doit s'assurer qu'il ne perd pas cette passion », a déclaré Michel Therrien. L'entraîneur du Canadien avait promis de demander des explications à la Ligue nationale sur les décisions des arbitres. Il a refusé de commenter ses démarches.

Après la rencontre de dimanche, Josh Gorges avait affronté les médias à la place d'un Gallagher « furieux ».

« Si j'étais sorti, j'aurais peut-être dit des choses que je regretterais aujourd'hui, a expliqué Gallagher. Qu'il (Gorges) ait pris soin de ça, c'est bien. Je suis content d'avoir eu quelques jours pour décanter. »

Maintenant qu'il a chassé cette frustration, le numéro 11 promet de continuer à appliquer la recette de son succès. À suivre devant le filet des Flames, mardi soir...