NOUVELLES
04/02/2014 06:26 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Football : fini les contacts à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke

Un texte de Geneviève Proulx

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) supprime les contacts dans les matchs de football pour les élèves de moins de 14 ans, et ce, afin de prévenir les commotions cérébrales chez les jeunes athlètes.

Cette suppression des contacts au football fait partie de quatre priorités identifiées par la CSRS et les responsables des programmes de football. Ainsi, l'enseignement du football se fera aussi par étapes, avec des techniques adaptées.

Dorénavant, les commotions cérébrales seront à déclaration obligatoire et le tout sera conservé dans le dossier de l'élève (ce qui permettra aux écoles d'élaborer un registre des commotions).

Finalement, un protocole de retrait et de retour au jeu adapté en cas de commotion cérébrale sera mis en application, favorisant avant tout la réussite de l'élève.

La CSRS préconise aussi l'enseignement du flag football auprès des jeunes de 14 ans et moins, un jeu qui se rapproche beaucoup du football. Le flag football permet de mettre l'accent sur les habiletés techniques, tactiques et physiques des jeunes afin d'en faire de meilleurs joueurs. Le niveau de sécurité dans le jeu est plus élevé aussi.

C'est la première fois, au Québec, qu'une commission scolaire supprime les contacts dans sa ligue de football. « Même si la CSRS fait figure de pionnière dans ce dossier en allant au-delà des recommandations de Football Canada avec la suppression des contacts chez ses élèves de moins de 14 ans, c'est dans une perspective de concertation que notre organisation met de l'avant cette approche en espérant la partager dans l'ensemble de la région et du réseau », soutient le président de la CSRS, Gilles Normand.