NOUVELLES
04/02/2014 12:01 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

Foot-Brésil : grève des joueurs envisagée après l'invasion violente d'un centre d'entraînement

Les joueurs du Championnat de l'Etat de Sao Paulo au Brésil envisagent de faire grève le week-end prochain en réaction à la violente invasion du centre d'entraînement de Corinthians où des supporters voulaient casser les jambes de joueurs comme l'ex-Milanais Pato.

"Nous préparons la documentation pour donner un support juridique aux joueurs et sommes prêts à faire la grève", a dit mardi au quotidien O Estado de Sao Paulo le président du Syndicat des joueurs professionnels de cet Etat, Rinaldo Martorelli. "Le moment est venu. On ne peut pas continuer comme ça".

Une centaine de supporters de Corinthians ont envahi le centre d'entraînement de ce club de Sao Paulo samedi dernier, quelques jours après la défaite 5-1 de leur équipe à Santos.

Outre des déprédations matérielles, ils ont agressé des employés du club, volé des téléphones portables et tenté de s'en prendre aux joueurs, la plupart retranchés pendant trois heures dans un vestiaire, la porte bloquée par des armoires. L'un d'eux, l'attaquant péruvien Paolo Guerrero, a été agressé au cou.

Les principales cibles des supporters étaient les attaquants Pato et Emerson Sheik, dont ils voulaient casser les jambes, ont raconté des employés du club au journal O Estado de Sao Paulo.

Un groupe encore plus exalté disait vouloir tuer Pato (24 ans), transféré en janvier 2013 de l'AC Milan au Corinthians où il manque singulièrement d'efficacité et où son attitude est régulièrement sous le feu de critiques.

Les joueurs du club avaient dans un premier temps envisagé de faire la grève dès mercredi contre Bragantino, mais y ont renoncé pour ne pas risquer une relégation punitive et après avoir reçu des pressions de la part de la Fédération pauliste et du diffuseur télévisuel, Globo, comme l'a dit la direction du club.

Ils ont reçu le soutien du Bom Senso FC (Bon Sens FC), un collectif de joueurs qui milite pour une amélioration du football de compétition au Brésil dans tous ses aspects (calendrier, fair-play financier etc.), et qui comptait déjà agiter la menace de grève pour le prochain Championnat du Brésil, qui suit les championnats d'Etat.

ybl/hdz/fbx