NOUVELLES
03/02/2014 12:24 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Un rapporteur de l'ONU appelle Madrid à juger les crimes du franquisme

L'Espagne doit revenir sur sa loi d'amnistie en enquêtant sur les crimes commis sous la dictature franquiste et en collaborant avec la justice de pays comme l'Argentine, a recommandé lundi à Madrid un rapporteur de l'ONU.

Il faut "annuler la loi d'amnistie de 1977", une loi "qui a été utilisée pour classer sans suite presque la totalité des cas qui arrivent devant la justice", a affirmé le Colombien Pablo de Greiff, rapporteur spécial de l'ONU sur la promotion de la vérité, de la justice, de la réparation et des garanties de non-répétition.

A l'issue d'une visite de dix jours en Espagne, au cours de laquelle il s'est entretenu avec des représentants du gouvernement, de la justice et de la société civile, Pablo de Greiff a confié avoir senti une "distance immense entre les positions affichées par la majeure partie des institutions de l'Etat, d'un côté, et les victimes et différentes associations" de l'autre.

"Cette distance est plus grande que dans tous les autres cas rencontrés lors de mon expérience professionnelle", longue de vingt ans, a-t-il souligné.

Pablo de Greiff, qui présentait lundi ses recommandations préliminaires, qui doivent déboucher en septembre sur la présentation d'un rapport devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, a appelé "les institutions de l'Etat à montrer leur engagement de manière décidée, déterminée et prioritaire" à enquêter sur les crimes commis lors de la guerre civile (1936-1939) et la dictature franquiste (1939-1975).

Le rapporteur a fait part de son "inquiétude face à la position du parquet de l'Audience nationale de s'opposer à la demande d'extradition déposée par la justice argentine concernant un responsable présumé d'actes de torture", l'ex-inspecteur Juan Antonio Gonzalez Pacheco, âgé de 67 ans, connu sous le surnom de "Billy El Niño"(ou Billy The Kid).

Le parquet a considéré vendredi que l'Espagne était compétente pour juger les éventuels crimes commis par cet ancien policier, dont le surnom viendrait de ses méthodes expéditives rappelant celles du "Far West", et a d'ores et déjà prévenu que ces crimes sont prescris.

acc/ka/bir