NOUVELLES
03/02/2014 07:07 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Un nouveau patron pour relancer le fabricant d'armes russe Kalachnikov

Le légendaire fabricant d'armes russe Kalachnikov a annoncé lundi la nomination d'Alexeï Krivoroutchko au poste de directeur général, avec pour mission de redresser les comptes de la société rebaptisée l'an dernier en l'honneur du plus célèbre des fusils d'assaut.

La nomination a été validée le 30 janvier par le conseil de surveillance de la holding publique Rostec qui contrôle l'usine, a précisé Kalachnikov dans un communiqué.

"Alexeï Krivoroutchko bénéficie d'expérience pour attirer les investissements et organiser la production. Il se présente en outre comme un bon dirigeant anticrise", a souligné la société.

Agé de 38 ans, le nouveau patron dirigeait jusqu'à présent AeroExpress, la société qui exploite les trains reliant les aéroports de Moscou au centre-ville de la capitale. Il remplace Konstantin Boussyguine.

Fondée en 1807 à Ijevsk (1.300 kilomètres à l'est de Moscou), l'usine Ijmach a vu sa production décliner depuis la fin de l'URSS et a subi ces dernières années d'importantes pertes financières.

Rostec tente de la reprendre en main et de la moderniser. Elle l'a fusionnée l'an dernier avec une usine voisine, Ijmekh, donnant au nouvel ensemble le nom de son plus célèbre employé, Mikhaïl Kalachnikov, l'inventeur du légendaire AK-47 qui est mort fin décembre.

Un an avant son décès, ce dernier avait dénoncé la mauvaise gestion de l'entreprise Ijmach, accusée de sous-payer ses employés, dans une lettre ouverte adressée à Vladimir Poutine.

Depuis, sous la houlette de Rostec, de nouveaux modèles d'armes ont été lancés et l'accent a été mis sur la conquête de nouveaux marchés, notamment les Etats-Unis.

Des actionnaires privés, M. Krivoroutchko et l'homme d'affaires Andreï Bokarev ont acquis récemment 49% du capital ensemble et ont promis d'injecter 2,5 milliards de roubles (55 millions d'euros).

Selon le journal Kommersant, un audit récent a mis en lumière une situation financière très difficile. "Les nouveaux actionnaires mettent de l'argent en jeu et vont travailler dans l'entreprise, pour s'assurer que des résultats soient obtenus", a indiqué une source au quotidien économique.

Rostec a souligné fixer comme objectif au nouveau directeur de Kalachnikov l'augmentation des ventes, notamment des exportations, le lancement de nouveaux modèles et l'"amélioration de la rentabilité de l'entreprise".

La holding publique a mis en avant l'expérience de M. Krivoroutchko, qui a notamment ramené à la rentabilité une usine d'aviation civile en un an alors qu'elle se trouvait en état de faillite, et son travail au sein de l'agence russe en charge des exportations d'armes, où il a développé les ventes en Inde et en Asie.

gmo/edy/fw