NOUVELLES
03/02/2014 06:27 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Syrie: le Front al-Nosra rompt avec l'État islamique en Irak et au Levant

LE CAIRE, Égypte - La branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie, le Front al-Nosra, a coupé les ponts avec l'un de ses plus puissants groupes, l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL), l'accusant d'avoir provoqué des affrontements sanglants au sein des factions islamistes qui luttent en Syrie.

Cette annonce, publiée lundi sur des sites web islamistes, semble être une tentative du chef d'Al-Qaïda Ayman Zawahiri d'affirmer l'autorité du réseau terroriste dans le mouvement djihadiste à travers le Proche-Orient à l'heure où les groupuscules d'extrémistes y prolifèrent.

Le conflit entre les deux groupes n'a fait que s'aggraver au cours de la dernière année. Le leader de l'EIIL, Abou Bakr Al-Baghdadi, avait créé le groupe au printemps dernier pour étendre ses activités jusqu'en Syrie, défiant par la même occasion Ayman Zawaihri, qui lui avait ordonné de concentrer ses luttes en Irak. Ayman Zawaihri a par la suite formé une organisation différente, le Front al-Nosra, qui représente la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie.

La rupture officielle annoncée lundi risque d'engendrer une compétition féroce entre les deux formations pour mettre la main sur les ressources et recruter des combattants pour lutter dans la guerre civile syrienne qui dure depuis près de trois ans et oppose les forces du président syrien, Bachar el-Assad, aux rebelles et combattants extrémistes.

L'autorité d'Ayman Zawahiri sera également mise à épreuve puisqu'il devra tenter de convaincre les militants d'EIIL de quitter le groupe terroriste pour se joindre au Front al-Nosra.