NOUVELLES
03/02/2014 11:22 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Quatre Somaliens inculpés d'"attaque terroriste" à l'aéroport de Nairobi

Quatre Somaliens ont été inculpés lundi de préparation et exécution d'"attaque terroriste" à l'aéroport international de Nairobi mi-janvier, pour un incident qui n'avait pas fait de victime et avait à l'origine été présenté par la police comme un problème électrique.

Selon la police antiterroriste kényane, Hassan Abdi Mohamed, Mohamed Osman Ali, Yusuf Warsame et Garad Hassan Fer ont "planifié et exécuté" l'attaque perpétrée le 16 janvier dans un restaurant situé dans l'enceinte de l'aéroport, mais à l'extérieur des terminaux.

Selon la même source, les quatre hommes, arrêtés en possession de deux kilogrammes d'explosifs, avaient deux complices qui n'ont pas été appréhendés. Ils n'ont pas pu plaider coupable ou non coupable lundi, en raison d'un problème de traduction, et leur procès a été ajourné à mardi.

Une légère explosion dans le restaurant en question avait provoqué un vent de panique à l'aéroport le 16 janvier. Mais la police kényane avait martelé qu'il ne s'agissait que de l'explosion d'une ampoule.

La sécurité avait cependant été significativement renforcée à travers le pays, notamment à l'aéroport depuis cet incident.

Le Kenya a été frappé par une série d'attaques -- à la grenade, à la bombe, fusillade -- depuis qu'il a envoyé des troupes dans le sud somalien voisin à la poursuite des islamistes shebab.

Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, n'ont depuis cessé de menacer le pays de représailles et ont revendiqué la sanglante et audacieuse attaque du centre commercial Westgate, dans la capitale kényane, qui a fait au moins 67 morts fin septembre.

Dimanche, la police a lancé une opération contre une mosquée radicale de la ville côtière de Mombasa, affirmant que s'y déroulait une "convention djihadiste". L'opération a déclenché de violentes émeutes, dont le bilan restait incertain. Une centaine de personnes ont été arrêtées.

mom-rob-aud/ayv/sd