NOUVELLES
03/02/2014 01:56 EST | Actualisé 05/04/2014 05:12 EDT

Jordanie: Abou Qatada et ses codétenus dénoncent leurs conditions de détention

Le prédicateur Abou Qatada, jugé en Jordanie pour "terrorisme", et une centaine d'autres prisonniers islamistes ont décidé de ne plus accepter les repas, pour dénoncer leurs conditions de détention, a indiqué lundi un porte-parole de la police.

Ils "ont cessé d'accepter les repas fournis par les autorités" et "achètent de la nourriture dans les cantines des prisons", a expliqué le porte-parole de la police Amer Sartawi précisant qu'"environ 120 prisonniers dans quatre prisons" participaient à ce mouvement.

"Ils affirment faire cela pour protester contre leurs conditions de détention", a-t-il ajouté assurant qu'ils étaient "en bonne santé".

L'un des frères d'Abou Qatada a précisé, sans donner plus de détails, que les prisonniers avaient commencé leur mobilisation samedi.

Parmi ces prisonniers figure notamment Abou Mohammad al-Maqdisi, idéologue et ancien mentor d'Abou Moussab al-Zarqaoui, numéro un d'Al-Qaïda en Irak tué en 2006.

"Les détenus demandent à pouvoir passer plus de temps hors de leurs cellules et à avoir plus de temps avec leurs familles. Ils veulent aussi être autorisés à avoir leurs propres livres", a expliqué un responsable de sécurité à l'AFP.

Abou Qatada avait été condamné à mort par contumace en 1999 pour "complot en vue de mener des actes terroristes" notamment contre l'école américaine à Amman, une peine immédiatement commuée en prison à vie assortie de travaux forcés.

En 2000, il avait également été condamné par contumace à 15 ans de travaux forcés pour complot visant à attaquer des cibles touristiques en Jordanie.

Il a plaidé non coupable de tous les chefs d'accusation.

Son expulsion de Grande-Bretagne, après 10 ans de saga judiciaire et diplomatique entre Londres et Amman, a abouti grâce à un traité ratifié entre les deux pays garantissant que des preuves obtenues sous la torture ne pourraient pas être utilisées contre Abou Qatada en Jordanie.

str-akh/faa/feb