NOUVELLES
02/02/2014 05:12 EST | Actualisé 04/04/2014 05:12 EDT

Syrie : seize rebelles tués dans un attentat jihadiste dans le nord (ONG)

Au moins seize rebelles islamistes syriens ont été tués dimanche dans le nord de la Syrie dans un double attentat à la bombe commis par le groupe jihadiste Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), a annoncé une ONG.

Vingt autres rebelles ont été blessés dans cette attaque, certains grièvement, a indiqué cette ONG, l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Initialement alliés contre le pouvoir du président syrien Bachar al-Assad, les rebelles islamistes syriens et les jihadistes de l'EIIL se livrent depuis le début de janvier de féroces combats qui ont fait plus de 1.400 morts, selon l'OSDH.

Dimanche, un combattant de l'EIIL a fait exploser la bombe qu'il portait sur lui dans le quartier général d'une brigade de rebelles à al-Ra'ei, une localité de la province d'Alep, près de la frontière avec la Turquie, et une voiture piégée a explosé simultanément devant le quartier général, selon l'OSDH.

La cible du double attentat était, selon cette source, une brigade de rebelles islamistes qui s'est alliée à des rebelles modérés pour combattre les jihadistes de l'EIIL.

Plusieurs coalitions de rebelles syriens, excédés par les exactions attribuées aux jihadistes de l'EIIL et par leur volonté d'hégémonie, ont retourné leurs armes début janvier contre ce groupe lié à Al-Qaïda dans les zones contrôlées par la rébellion dans le nord de la Syrie.

L'EIIL est accusé, notamment par l'opposition, d'enlèvements et de meurtres de civils et de rebelles rivaux. La Coalition nationale de l'opposition syrienne l'accuse également de faire le jeu du régime du président Assad.

sah/plh/sym