NOUVELLES
02/02/2014 05:21 EST | Actualisé 04/04/2014 05:12 EDT

Intempéries en Italie: trois personnes emportées par un torrent, une autre disparue en Sicile

Deux femmes et une petite fille de sept ans ont péri près de Syracuse (Sicile), noyés dans leur voiture par un torrent en crue, et une autre femme, tombée dans un autre torrent, était portée disparue dimanche soir dans la même région, ont indiqué les carabiniers.

La voiture a été emportée dimanche matin à Contrada Romanello, dans la zone de Noto. Quatre autres membres de la même famille, dont la mère de l'enfant, ont pu se sauver.

Un 4x4 a aussi été emporté dans la matinée par le fleuve Simeto, près de Catane, également dans l'est de l'île, mais les occupants ont pu être sauvés par hélicoptère.

Des passagers d'un train ont vu une femme sur une bicyclette basculer dans la soirée dans un torrent près de Messine. Le vélo a été retrouvé par les carabiniers, mais non la femme.

En Calabre, une partie des vestiges d'un temple dorique grec Kaulon, à Monasterace, sur le littoral, s'est effondré sous l'effet de la pluie et des vagues.

Toute l'Italie est frappée depuis vendredi par de violentes intempéries s'accompagnant de pluies diluviennes qui provoquent des crues, et d'abondantes chutes de neige dans les Alpes.

Les intempéries, qui touchent plus fortement le sud --Calabre, Basilicate, Sicile-- que le centre-nord, sont prévues au moins jusqu'à mardi.

A Rome, la crue du Tibre a culminé dans la nuit de samedi à dimanche, mais le fleuve n'a pas rompu ses digues, et l'alerte est passée.

Des inondations sont rapportées ici et là dans la périphérie, notamment dans la ville de Fiumicino qui jouxte l'aéroport romain. Quelque 80 habitants de Fiumicino ont dû être relogés à titre provisoire.

Le match AS Rome-Parme de la 22e journée du Championnat d'Italie a dû être suspendu au bout de neuf minutes, le terrain étant gorgé d'eau en raison des fortes précipitations.

Une polémique a été déclenchée par un député du mouvement anti-partis M5S, selon lequel l'inondation d'une décharge à Malagrotta au nord de Rome a fait se répandre dans la nature seringues, pansements et médicaments périmés et dangereux. Une affirmation contestée par la mairie de Rome.

Dans les Alpes, de très abondantes chutes de neige rendaient toujours les communications très difficiles. A certains endroits, plus de deux mètres de neige sont tombés. Les cols étaient fermés, certains trains vers l'Autriche supprimés.

L'armée, avec des chasse-neige, a été mobilisée pour aider à déblayer les routes en Vénétie, notamment dans la région de Belluno, où 3.000 foyers étaient sans électricité.

jlv/plh