NOUVELLES
01/02/2014 09:43 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Tourisme: le RÉMI veut plus d'investissements du Québec et du Canada

MONTRÉAL - Dans le cadre des consultations prébudgétaires, le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI) incite les gouvernements à créer de la richesse et des emplois, en privilégiant le tourisme et les grands événements.

La présidente du conseil d'administration du RÉMI, l'ancienne ministre Louise Beaudoin, estime qu'il y a moyen d'aller chercher une part grandissante du milliard de touristes internationaux, si on en fait une priorité politique et économique.

Mme Beaudoin rappelle qu’au Québec, pas moins de 400 000 emplois sont liés au tourisme, ce qui représente 9,3 pour cent de tous les emplois.

De son coté, le président-directeur général du RÉMI, Martin Roy, déplore que la part du financement public des événements majeurs n'a cessé de diminuer depuis quelques années.

L’organisme demande notamment au gouvernement fédéral un investissement annuel de 20 millions $. Le RÉMI souhaite par ailleurs que le gouvernement du Québec maintiendra ses subventions tout en créant un programme complémentaire de 5 millions $ pour favoriser l'innovation, l'attractivité internationale et le renouvellement de produit.

Le RÉMI représente 26 membres, dont le Festival d'été de Québec, le Festival international de Jazz de Montréal, le Festival Juste pour rire, le Festival Western de St-Tite, L'International de montgolfières de Saint-Jean-sur-Richelieu et le Mondial des Cultures de Drummondville.