NOUVELLES
01/02/2014 06:23 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Super Bowl - L'inusable Manning pour entrer dans l'histoire

Alors qu'il semblait perdu pour le football américain il y a deux ans, Peyton Manning peut devenir dimanche, à la tête des Denver Broncos, le premier quarterback de l'histoire à remporter le Super Bowl avec deux équipes différentes.

Manning, qui aura 38 ans en mars, ne s'est peut-être jamais senti aussi jeune. Pas étonnant que les questions sur son âge et l'héritage qu'il espère laisser dans l'histoire de la NFL l'aient légèrement agacé cette semaine, avant la 48e édition du Super Bowl entre Denver et Seattle.

"On me pose la question de mon héritage depuis que j'ai 25 ans", a-t-il fait remarquer, toujours très poli, aux journalistes du monde entier. "Je pensais qu'il fallait avoir 70 ans pour parler d'héritage. Je ne suis pas sûr à 100% de ce que cela veut dire. C'est vrai, je suis dans la dernière ligne droite de ma carrière, mais elle n'est pas terminée. C'est le deuxième chapitre de ma carrière, un chapitre très excitant".

La vie et la carrière du "perfect boy" manque de basculer un jour de septembre 2011 lorsque ses chirurgiens, après plusieurs opérations à la nuque, lui recommandent une intervention plus lourde et risquée, une fusion vertébrale lombaire. L'intervention doit lui permettre de retrouver toute la mobilité de son cou et de son épaule droite, mais le corps médical ne peut lui garantir qu'il rejouera.

Pour la première fois après 227 matches consécutifs de NFL, Manning doit déclarer forfait pour un match. Mais c'est toute la saison 2011 qu'il suivra des tribunes. Les Colts, avec qui il avait remporté le Super Bowl en 2007 avant de le perdre en 2010, sombrent.

Le Cerveau

La convalescence se passe bien, mais Indianapolis, la franchise qui l'avait drafté en N.1 en 1998, souhaite son départ. Les Denver Broncos font alors le pari risqué et onéreux (96 millions de dollars - 70 M d'euros - sur cinq ans) que "The Mastermind" (le cerveau) redeviendra celui qu'il a été.

Pari gagné dès 2012-13 avec les play-offs pour Denver (défaite contre le futur vainqueur du Super Bowl, Baltimore). Pari gagné aussi pour Manning, 2e du classement du meilleur joueur de la saison.

Cette année, celui qui est issu d'une dynastie respectée en NFL (son père Archie et son frère Eli, quaterback des New York Giant et double vainqueur du Super Bowl) a tout explosé. Il a établi un nouveau record de passes menant à des touchdowns en une saison régulière, avec un total de 55.

Denver, meilleure équipe à l'issue de la saison (13 victoires pour trois défaites) à égalité avec Seattle, s'est qualifié pour le Super Bowl pour la première fois depuis 1999, date de son second titre.

"Gagner ce trophée serait vraiment spécial, je sais tout le travail qu'il faut accomplir pour arriver jusqu'ici", a déclaré Manning.

Avec une deuxième bague, il ne serait pas encore au niveau de Joe Montana (4 titres avec San Francisco), mais pourrait prétendre au titre officieux de meilleur quarterback de l'histoire.

js/jr/dla/gv