NOUVELLES
01/02/2014 12:27 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

L'opposant torturé va être autorisé à quitter l'Ukraine pour l'UE (ministre allemand)

Dmytro Boulatov, un militant de l'opposition ukrainienne enlevé et torturé pendant une semaine, va être autorisé à quitter l'Ukraine dimanche s'il le souhaite pour se rendre dans un pays de l'UE, a indiqué samedi le ministre allemand des Affaires étrangères.

Frank-Walter Steinmeier a déclaré à la télévision allemande que son homologue ukrainien, Leonid Kojara, lui avait indiqué, lors d'une rencontre à Munich en marge de la Conférence sur la sécurité, que M. Boulatov "pourra quitter le pays demain s'il le souhaite".

Le militant pourra être accueilli en Allemagne pour être soigné de ses blessures, a-t-il ajouté.

Les autorités allemandes ont précisé ne pas savoir si Dmytro Boulatov avait ou non l'intention de quitter son pays.

Ce militant ukrainien très actif contre le président Viktor Ianoukovitch a raconté vendredi avoir été "crucifié et tailladé" durant sa disparition pendant une semaine.

Il était recherché depuis le 24 janvier comme "suspect de l'organisation de troubles massifs", ce qui devait entraîner son placement en détention provisoire, selon le ministère de l'Intérieur. Mais compte tenu de son état de santé, le juge d'instruction a demandé au tribunal de l'assigner à résidence.

Son cas a suscité une vive émotion en Europe et aux Etats-Unis. Il s'ajoute à d'autres passages à tabac et enlèvements, dont un mortel, survenus pendant la contestation sans précédent qui secoue l'Ukraine depuis la volte-face en novembre du président Viktor Ianoukovitch qui s'est tourné vers la Russie en renonçant à un rapprochement prévu avec l'Union européenne.

bur-jri/ial/bir