NOUVELLES
01/02/2014 01:27 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Des vedettes célèbrent les Beatles pour les 50 ans du passage à Ed Sullivan

LOS ANGELES, États-Unis - Il y a une méthode facile pour engendrer des palpitations chez la plupart des vedettes endurcies après des années de concerts: demandez-leur de jouer devant les Beatles.

Plusieurs des grands noms actuels de la musique se sont réunis lundi dernier pour célébrer l'héritage des Fab Four, alors que Paul McCartney et Ringo Starr étaient assis dans la salle, lors de l'enregistrement de «The Night That Changed America: A Grammy Salute to The Beatles».

Cette prestation sera télédiffusée le 9 février sur les ondes de CBS, 50 ans après que le quatuor eut effectué son premier passage à la télévision américaine lors du «Ed Sullivan Show». Ce fut un moment historique pour les quelque 73 millions d'Américains qui ont écouté la prestation, modifiant profondément la culture populaire de l'époque.

John Legend et Alicia Keys ont chanté «Let It Be». Katy Perry a repris «Yesterday», tandis que son petit ami, John Mayer, a attaqué «Don't Let Me Down» avec Keith Urban. Et Brad Paisley et Pharrell Williams ont repris «Here Comes the Sun».

Le groupe Maroon 5 a lancé le bal, rejouant deux chansons interprétées par les Beatles lors de leurs divers passages au «Ed Sullivan Show»: «All My Loving» et «Ticket to Ride». Parmi les autres artistes ayant rendu hommage aux musiciens de Liverpool: Dave Grohl, l'ex-ELO Jeff Lynne, deux anciens d'Eurythmics réunis pour l'occasion, Annie Lennox et Dave Stewart, le fils de George Harrison, Dhani, et Stevie Wonder, lequel a dû se reprendre pour compléter «We Can Work It Out».

«Nous rendons hommage au plus grand groupe de musique de tous les temps, et nous tentons de rendre justice à leurs chansons alors que deux d'entre eux sont assis ici, a déclaré M. Paisley lors d'une entrevue avant sa prestation. Nous savons, quand nous nous lançons, que nous ne chanterons pas comme eux, et que nous allons tenter d'offrir notre propre version. Mais... il y a des raisons expliquant pourquoi des gens adorent offrir des reprises des Beatles dans n'importe quelle situation. Nous voilà, nous allons tous faire cela ce soir.»

Lorsque McCartney et Starr sont eux-mêmes montés sur scène pour chanter auprès de leurs admirateurs, ceux-ci souriaient à pleines dents. Ils ont dynamisé un concert qui était plutôt poussif jusque-là. Ils ont fait chanter la foule avec «Hey Jude», «Sgt. Pepper» et «Yellow Submarine».

M. McCartney a cependant déclaré à la foule qu'il hésitait à donner son aval pour commémorer l'anniversaire.

«Que puis-je dire à propos de cette soirée, c'est tout simplement génial, a-t-il dit. Au départ, lorsque l'on m'a demandé d'y participer, je me demandais si c'était une bonne chose à faire. Était-ce logique de se rendre hommage à soi-même? Mais j'ai vu des Américains qui m'ont dit "Vous ne comprenez pas l'impact de l'émission sur les États-Unis." Je ne l'avais pas réalisé.»

Selon le producteur Ken Ehrlich, ce spectacle était en préparation depuis plus d'une décennie, et a été réalisé au Centre de congrès de Los Angeles à l'aide d'images d'archives remontant à l'époque «Ed Sullivan» du groupe, ainsi qu'à partir de leur période psychédélique, voire hirsute.