NOUVELLES
01/02/2014 12:54 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Coupe Davis - la paire Hass-Kohlschreiber envoie l'Allemagne en quarts

L'Allemagne a décroché son billet pours les quarts de finale de la Coupe Davis grâce à une superbe victoire de la paire Tommy Haas/Philipp Kohlschreiber sur le duo espagnol Fernando Verdasco/David Marrero, 7-6 (7/5), 6-7 (9/11), 7-6 (9/7), 6-3, samedi à Francfort.

Le succès en double a apporté le point du 3-0 après les succès en simples la veille de Kohlschreiber sur Roberto Bautista (6-2, 6-4, 6-2) et de Florian Mayer sur Feliciano Lopez (7-6 (8/6), 7-6 (7/4), 1-6, 5-7, 6-3).

L'Allemagne retrouve ainsi le top-8 de la Coupe Davis pour la première fois depuis 2011 tandis que l'Espagne, privée de Rafael Nadal et David Ferrer, devra passer par les barrages pour rester dans le groupe mondial.

Le coaching de Carsten Arriens a probablement été déterminant. Appelé en dernière minute en remplacement de Daniel Brands, Philipp Kohlschreiber a formé une magnifique paire avec Haas le vétéran (35 ans), salué par tout le public et particulièrement par leur illustre prédécesseur Boris Becker.

Pour leur première collaboration, Kohlschreiber et Haas, pas réputés pour être amis hors du court, ont eu raison de l'une des meilleures paires mondiales, lauréate du Masters en double en novembre dernier, à l'issue de 3 h 25 minutes de lutte âpre.

"On a battu un double de top niveau. Ca ne pouvait pas mieux se passer. C'est incroyable", a commenté Haas, qui avait été préservé pour le double en raison d'une épaule douloureuse.

"On s'est soutenu l'un l'autre pour décrocher un fabuleux résultat", a ajouté son partenaire bavarois, dont le revers à une main a été une arme déterminante dans la bataille.

La paire allemande n'a jamais concédé son service durant les trois premières manches avant de s'emparer enfin de celui des Espagnols dans la quatrième, conclue sur un jeu blanc.

L'équipe a célébré sa victoire par une danse collective sur le court, sans se soucier des deux derniers simples sans enjeu prévu dimanche...

sg/dac