NOUVELLES
31/01/2014 08:22 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Ukraine : le président signe l'amnistie et abroge la loi antimanifestations

Viktor Ianoukovitch a promulgué vendredi une amnistie conditionnelle pour les manifestants arrêtés dans le cadre du mouvement de contestation en Ukraine ainsi que l'abrogation de la législation limitant le droit de manifester, a annoncé la présidence ukrainienne.

Le président ukrainien a signé ces documents bien qu'il soit officiellement mis au repos forcé en raison de problèmes respiratoires aigus.

Les milliers de manifestants rassemblés dans le centre de Kiev ont salué l'abrogation de la loi sur les manifestations, mais ils rejettent le texte d'amnistie puisqu'il pose comme condition l'arrêt de l'occupation des bâtiments officiels.

L'ONU veut une enquête indépendante

Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) a réclamé, vendredi, l'ouverture d'une enquête indépendante sur les violences en
Ukraine et les cas présumés d'enlèvement et de torture.

L'ONU a également demandé au président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, de signer la nouvelle loi abolissant celles du 16 janvier, qui restreignent les droits fondamentaux d'expression et de rassemblement.

« Nous sommes consternés par la mort de personnes ces derniers jours à Kiev, ce qui doit faire l'objet d'une enquête approfondie et indépendante. Nous réclamons également une enquête sur les cas présumés d'enlèvements et de torture », a déclaré Rupert Colville, porte-parole de la commissaire des Nations unies aux droits de l'homme Navi Pillay, lors d'un point de presse à Genève.

Kerry va rencontrer l'opposition ukrainienne en Allemagne

John Kerry va se réunir vendredi avec des représentants de l'opposition ukrainienne, en marge d'une conférence organisée à Munich sur le thème de la sécurité.

Cette rencontre sera la première entre le secrétaire d'État américain et les chefs de file de la contestation qui réclament la démission du président Viktor Ianoukovitch.

Parmi les personnalités qui participeront à cette réunion figurent Arseny Yatsenyuk, ancien ministre de l'Économie et dirigeant du parti de Ioulia Timochenko, l'ancien champion du monde de boxe Vitaly Klitschko, qui dirige le parti Oudar, le député Petro Poroshenko et la chanteuse Ruslana Lyzhychko.

Viktor Ianoukovitch et les dirigeants de l'opposition ont trouvé un accord sur l'abrogation des lois restreignant le droit de manifester, dont l'adoption a fait monter la pression de plusieurs crans.

Les deux parties sont également tombées d'accord sur le principe d'une amnistie des personnes arrêtées par la police au cours des manifestations.