NOUVELLES
31/01/2014 12:35 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Transferts en Europe - Mata et l'AC Milan pour animer un marché calme

Le transfert de Juan Mata de Chelsea à Manchester United aura été le principal mouvement d'un mercato plutôt calme en Europe, même si l'AC Milan a été actif.

ALLEMAGNE

Wolfsburg a frappé le plus gros coup de l'hiver en déboursant quelque 22 millions d'euros -un record pour le club- pour s'offrir l'attaquant belge De Bruyne, en manque de temps de jeu à Chelsea, les autres mouvements concernant plutôt des transferts en fin de saison ou des prêts.

Le Bayern a fait ses courses en pensant à l'avenir en officialisant les arrivées à l'été de Lewandowski (jusqu'en 2019) et du jeune talent de Francfort Rode.

C'est aussi en pensant à la saison prochaine que Dortmund s'est lié jusqu'en 2018 avec l'attaquant sud-coréen Ji Dong-won et avec le jeune prodige serbe Jojic (Partizan Belgrade).

L'international allemand Sam quittera en juin Leverkusen pour rejoindre le voisin de Schalke avec lequel il s'est engagé jusqu'en 2018.

ANGLETERRE

Ce n'est pas une habitude mais les rivaux Manchester United et Chelsea ont fait des affaires ensemble cet hiver, et boosté ainsi le marché grâce aux 45 millions d'euros déboursés par ManU pour recruter Mata. Comme l'an passé, City n'a pris personne. Arsenal et Liverpool sont restés sages aussi. C'est donc Chelsea qui a essentiellement animé la période en faisant aussi revenir le milieu serbe Matic de Benfica contre 25 ME, et en recrutant l'ailier égyptien Salah (14,5 ME), son tourmenteur avec Bâle en C1. Zouma (Saint-Etienne) arrivera lui à Londres cet été.

West Ham a récupéré Nocerino (Milan) et Boriello (Rome). Newcastle a de son côté dû se résoudre à laisser filer Cabaye au PSG. Enfin, la Premier League a perdu l'une de ses mascottes puisque Defoe, plus trop utilisé à Tottenham, a rejoint l'Amérique du Nord et Toronto, à 31 ans et après 142 buts inscrits pour les Spurs.

ESPAGNE

Calme plat en Espagne, où ni le Real Madrid, ni Barcelone n'ont bougé. Et seuls Valence et le Betis Séville, qui ont tous deux changé d'entraîneurs, ont animé cette fenêtre hivernale. Valence a prêté trois attaquants sur lesquels son nouveau technicien Juan Antonio Pizzi ne semblait pas compter: le Portugais Helder Postiga à la Lazio Rome, le Mexicain Guardado au Bayer Leverkusen et le Colombien Pabon à Sao Paulo. A l'inverse, le club "ché" a attiré l'international chilien de Naples Vargas et le milieu malien Keita, ancien du Barça. Du côté du Betis, la valse des entraîneurs (trois successifs cette saison) n'a pas découragé l'ex-gardien du Real Adan (Cagliari) et l'attaquant brésilien Leo Baptistao (Atletico) de venir en renfort de la lanterne rouge de Liga. L'Atletico Madrid, enfin, a retouché à la marge son effectif avec l'intégration du milieu offensif argentin José Sosa, ancien du Bayern Munich (2007-2010) et le départ de Guilavogui en prêt à Saint-Etienne.

ITALIE

C'est l'AC Milan qui a animé le marché en Italie, avec une série d'opérations parfois inattendues. L'arrivée de Rami (Valence) était calée depuis longtemps, mais les renforts de Taarabt (QPR) et d'Essien (Chelsea) sont plus imprévus. Les Lombards ont aussi accueilli le Japonais Honda, qui jouait au CSKA Moscou depuis trois ans.

La Roma de son côté a décroché la signature du Belge de Cagliari Nainggolan, pour lequel il y avait beaucoup de concurrence. La Fiorentina a enregistré les renforts en prêt de l'attaquant du Milan Matri et du milieu brésilien de Manchester United Anderson.

FRANCE

Le mercato a été principalement marqué par les retours de Yohan Cabaye (PSG), Djibril Cissé (Bastia) et Guillaume Hoarau (Bordeaux) et par le prêt de Dimitar Berbatov à Monaco. PSG et Monaco, les deux superpuissances financières de la L1, étaient les seuls à pouvoir quelque peu animer les débats. Finalement, le PSG a trouvé son bonheur en rapatriant de Newcastle Yohan Cabaye, lancé en équipe de France par Laurent Blanc en août 2010, histoire de gonfler son milieu de terrain avant le début des rendez-vous majeurs qui l'attendent dans trois épreuves (L1, Ligue des champions, Coupe de la Ligue). Monaco devait de son côté remplacer Falcao, gravement blessé au genou gauche en Coupe de France. Claudio Ranieri a débusqué in extremis le Bulgare Berbatov, en net déclin à 33 ans mais qui pourra toujours rendre de précieux services à une équipe orpheline de son "Tigre" colombien.

bur-stt/kn/bvo/fbx