NOUVELLES
31/01/2014 01:28 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Syrie: l'ONU déçue du manque d'accès humanitaire après les négociations

La patronne des opérations humanitaires de l'ONU Valerie Amos se déclare "très décue" que la première série de négociations entre régime syrien et opposition à Genève se soit terminée sans amélioration de l'accès humanitaire aux Syriens pris aux piège des combats.

"Plus de trois millions de gens en Syrie sont bloqués dans des zones où se déroulent de violents combats ou qui sont assiégées par les forces du gouvernement ou l'opposition", a-t-elle souligné en citant les régions de Hassakeh (nord-ouest), de Derayya et de la Gouta orientale près de Damas.

"Cette situation est totalement inacceptable", a-t-elle affirmé dans un communiqué. "Nous devons agir d'urgence, les sièges doivent être levés, des cessez-le-feu conclus et les convois autorisés à se déplacer immédiatement et en toute sécurité".

Après près de trois ans de guerre, opposition et régime syriens ont pour la première fois entamé des discussions à Genève . Au terme d'une semaine de pourparlers, les deux parties ont campé sur leurs positions, le régime insistant sur le fait qu'il ne voulait pas céder sur la transition politique et l'opposition clamant que Damas était "contraint à négocier" sur cette question centrale.

avz/rap