NOUVELLES
31/01/2014 04:30 EST | Actualisé 01/04/2014 05:12 EDT

Richard Bergeron inquiet de ce qui se passe au SPVM

Le chef de l'opposition à l'Hôtel de Ville, Richard Bergeron, est inquiet des révélations entourant le Service de police de la ville de Montréal (SPVM).

Un texte de François Cormier Twitter Courriel

« On a tous vu ça dans des séries policières extrêmement intéressantes. C'est inquiétant quand il semble que ça se passe dans notre service de police », dit-t-il.

Mercredi, un sergent-détective du SPVM a été retiré de ses fonctions et déplacé dans un autre service puisqu'une enquête est en cours à son sujet. Aucune accusation n'a été portée contre lui.

Par ailleurs, la semaine dernière, l'émission Enquête révélait qu'un autre policier était dans la mire des enquêteurs dans l'affaire Benoît Roberge.

Richard Bergeron précise qu'il fait toujours confiance au SPVM et à son chef, Marc Parent. « La haute direction et le chef Parent semblent être conscients qu'il y a certains dérapages », dit-il.

L'administration Coderre n'a pas voulu commenter les récentes révélations.