NOUVELLES
31/01/2014 07:16 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Peyton Manning devrait égaler son frère Eli et donner un 3e titre à John Elway

EAST RUTHERFORD, États-Unis - Les Broncos de Denver ont été rossés 40-10 par les Seahawks de Seattle en matchs préparatoires cette saison, dans une rencontre où Ronnie Hillman a perdu le ballon, Montee Ball a perdu pied et le quart Peyton Manning a perdu le sourire.

Mais les Broncos forment une formation bien différente maintenant, et ils devraient rentrer au Colorado mardi pour participer à un défilé dans les rues de Denver, après avoir mérité le troisième trophée Lombardi de leur histoire.

Sermonnés par leur célèbre patron John Elway après cette piètre prestation à Seattle, les joueurs des Broncos ont répliqué avec une saison inoubliable, marquant plus de points que toute autre formation dans l'histoire de la NFL (606). De plus, Manning a lancé plus de passes de touché (55) et accumulé plus de verges par la passe (5447) que quiconque ayant occupé la position avant lui.

Ses passes ne sont pas toujours les plus jolies, comme l'a noté le volubile demi de coin Richard Sherman, mais Manning a toujours gagné avec son cerveau, et non avec son bras.

Manning n'a d'ailleurs pas contredit l'analyse de Sherman selon laquelle il lance des «canards».

«En effet, je lance des 'canards', a-t-il répondu. Je complète des 'canards' pour beaucoup de verges et beaucoup de touchés, et j'en suis particulièrement fier.»

Manning a lancé tous ces canards, cette saison, à un groupe sans précédent de cinq joueurs ayant capté au moins 60 passes et marqué 10 touchés ou plus : Demaryius Thomas, Eric Decker, Wes Welker, Julius Thomas et Knowshon Moreno.

Cet arsenal pourrait faire la différence dimanche soir au MetLife Stadium, où les prévisions météorologiques n'annoncent pas les froides températures qui étaient tant appréhendées.

Les Broncos ont suffisamment d'éléments parmi ce groupe talentueux pour confondre même la plus étanche des unités tertiaires, comme celle des Seahawks. En incluant les rencontres des séries éliminatoires, Manning a complété l'ahurissant total de 59 passes de touché cette saison.

«Je pense qu'ils ont connu une saison remarquable, a lancé Sherman. Je ne sais pas s'ils vont marquer 59 touchés lors d'un match. Je crois que ce serait un record aussi... Nous avons reçu nos propres éloges et récompenses, et rien de tout cela n'a d'importance lorsque vous mettez les pieds entre ces lignes.»

Manning est le seul joueur des deux équipes en présence ayant déjà gagné un Super Bowl, et sa cible de prédilection, dimanche soir, pourrait même être Jacob Tamme ou Bubba Caldwell. Il ne fait pas de discrimination, il distribue. Il ne se fait pas souvent piéger, il décode. Il ne force pas ses passes vers ses receveurs, il trouve la confrontation la plus avantageuse.

Et il a du temps pour manoeuvrer parce que les Broncos ont ajouté du poids et de la puissance au milieu de leur ligne offensive, avec l'addition du garde droit Louis Vasquez (6-5, 335 livres), menant au déplacement de Manny Ramirez (6-3, 320) à la position de centre, aux côtés du garde gauche Zane Beadles (6-4, 305).

Ces trois joueurs ont aidé Manning à être confortable dans l'enclave protectrice, sans oublier le fait que le quart des Broncos est suffisamment rapide pour voir venir la pression de l'extérieur lorsque les ailiers défensifs adverses parviennent à se détacher des bloqueurs Chris Clark ou Orlando Franklin.

Cette ligne à l'attaque a aussi créé suffisamment de brèches pour permettre au demi Knowshon Moreno d'amasser des gains totaux de 1761 verges de la ligne de mêlée, apportant une dose d'équilibre aux flammèches aériennes des Broncos.

Et lorsque les Broncos ne parviennent pas à se rendre dans la zone payante, ils ont rarement besoin de faire appel à Britton Colquitt, auteur d'un seul botté de dégagement au cours du dernier mois. En Matt Prater, les Broncos peuvent en effet compter sur le botteur de précision le puissant et précis dans la ligue, lui qui a inscrit un record de la NFL avec un botté de placement de 64 verges, dans des conditions glaciales à Denver le mois dernier.

PRÉDICTION: Broncos 27, Seahawks 23