NOUVELLES
31/01/2014 12:44 EST | Actualisé 02/04/2014 05:12 EDT

Obama exhorte à donner une chance aux chômeurs de longue durée

Le président Barack Obama a exhorté vendredi les entreprises américaines à traiter sur un pied d'égalité les chômeurs de longue durée et les autres candidats, et promis que le gouvernement fédéral montrerait l'exemple.

Dans la foulée de son discours sur l'état de l'Union mardi lors duquel il a promis de prendre au besoin des mesures unilatérales, sans le Congrès, pour stimuler la croissance, M. Obama a reçu à la Maison Blanche des dirigeants des plus grandes entreprises du pays pour les inciter à embaucher des personnes à la recherche d'emploi depuis longtemps.

"Ceux qui ont été sans travail le plus longtemps sont souvent ceux qui ont le plus de mal à retrouver un emploi", a remarqué M. Obama, déplorant un état de fait "cruel": "plus longtemps vous êtes sans emploi, moins vous paraissez employable. C'est sans fondement, mais malheureusement, cela se produit statistiquement, nous le savons".

Mais en moyenne, "les chômeurs de longue durée sont souvent un peu mieux formés, dans certains cas plus qualifiés que des gens qui viennent juste de perdre leur emploi", a-t-il plaidé.

M. Obama a indiqué avoir mobilisé "plus de 80 des plus grandes entreprises du pays, et plus de 200 PME, qui annoncent aujourd'hui leur adhésion à des pratiques" traitant les chômeurs de longue durée sur un pied d'égalité au moment de l'embauche.

Parmi ces entreprises figurent les géants de l'automobile Ford, de l'informatique Apple et de la grande distribution Walmart, selon la Maison Blanche.

"Et évidemment, il faut que le gouvernement fédéral montre l'exemple, donc aujourd'hui je donne l'ordre à toutes les agences fédérales de faire en sorte que nous évaluions tous les candidats de la même façon, sans préjugés sur leur parcours professionnel", a expliqué le président.

Le taux de chômage officiel a baissé en décembre, à 6,7% de la population active, au plus bas depuis octobre 2008, malgré des créations d'emploi très décevantes.

Ces chiffres recouvrent en outre une situation difficile pour les chômeurs de longue durée (27 semaines ou plus) dont le nombre n'a pas décru. Ils représentent près de 38% des personnes sans emploi, selon le bureau des statistiques du travail américain.

tq/gde